Rubrique
Sports

Ligue des champions d’Afrique : MC Alger 1- ES Sétif 2 L’Aigle Noir au bout du suspense

Publié par Mohamed Bouchama
le 29.08.2018 , 11h00
235 lectures

 

Phase de poules, groupe B, 6e et dernière journéeL’ESS, victorieuse hier au stade du 5-Juillet face à son rival local, le MCA, a décroché le second billet des quarts de finale de la LDC. Une qualification méritée mais qui fut longue à se dessiner. Les deux équipes ayant livré une bataille insipide techniquement mais douloureuse psychologiquement. Surtout que le sort du match dépendait aussi de l’autre rendez-vous de cette poule, entre le TP Mazembe et le DH Jadida.
Une première mi-temps, techniquement terne, mais qui a connu des faits inédits. Les Mouloudéens qui croyaient tenir le bon bout en lançant les premiers les hostilités vont subir leur premier accroc. Un coup franc concédé à gauche des bois de Chaâl verra le médian sétifien Djahnit déposer le cuir sur la chevelure d’Azzi, mal embarqué dans un duel aérien avec Saâd, qui trompera son propre gardien.
Un coup dur pour les joueurs de Casoni qui n’arrivaient pas à enchaîner leurs mouvements. Il faut juste souligner à ce propos les bourdes élémentaires commises dans l’entrejeu par Amada et surtout Dieng. Des passes à l’avantage des attaquants de l’ESS qui, à l’image de Ghacha, ont trouvé matière pour régaler leur galerie en venant inquiéter le camp des Algérois. Une arrière-garde du Mouloudia qui aura toutes les peines du monde pour tenir debout devant d’agiles avants sétifiens.
Aussi, alors que le MCA cherchait à égaliser par tous les moyens (n’est-ce pas Bendebka qui tentera un coup de scorpion dans la zone de Zeghba), l’Entente profitera d’une nouvelle bévue défensive pour clouer le bec aux fans algérois. Une passe de Ghacha en direction de Djabou, bien couvert par l’axe défensif mouloudéen, puis un caviar offert par le capitaine ententiste à son centre-avant, Bouguelmouna, et le Mouloudia d’Alger est mis KO debout (27’). En une demi-heure, le temple du 5-Juillet aura vécu de fortes sensations, non pas grâce au jeu produit par les deux équipes mais surtout au vu du nombre indéterminé de fautes individuelles qui ont emmené des occasions que des attaquants, à l’exemple de Nekkache, n’ont pu concrétiser faute d’un minimum de concentration. Perdus dans leur jardin, les camarades de Hachoud vont alors s’exercer à l’offensive à outrance, s’exposant souvent aux contres dangereux des visiteurs.
Dans leur quête de remonter la pente, les Mouloudéens vont bénéficier d’un cafouillage de l’axe défensif dressé par Taoussi et d’une faute de leur portier, Zeghba, sur Derrardja. Le referee éthiopien, Tessema, désignera le point de penalty que transformera imparablement le même Derrardja (40’). Et dans cette infinie folie d’un derby qui a failli connaître d’autres «événements» lors de cette fin du premier acte, Nekkache vendangeant une balle d’égalisation alors que les buts étaient grands ouverts (44’).
La platitude sera à nouveau la caractéristique de la seconde partie du match. Les deux formations reprenaient le chemin de la pelouse avec de nouvelles consignes mais la crispation n’avait pas d’égale que ces ratages à répétition : dans la construction autant que dans la finition. La fatigue aidant, et les changements opérés, le duel algéro-algérien perdait de son intensité. De son sens. Jusqu’à ce que le TP Mazembe, quelques milliers de kilomètres plus loin, revitalise le choc algérien en ouvrant le score face à El-Jadida. Le suspense revient à Alger, Bendebka a l’occasion de qualifier son team. Sa tête écrasée s’envole dans les décors. Puis, de Lubumbashi, le DHJ rétablit l’équilibre et élimine le MCA et offre la qualification à l’ESS.
M. B.

Fiche technique
Alger, stade du 5-Juillet, temps chaud (27°), terrain en bon état, affluence moyenne, arbitrage de Bamlak Tessema Weyesa assisté de MM. Tamesgin Samuel Atango et Kindie Mussie (Ethiopie).
Buts : Azzi (csc, 4’), Bouguelmouna (27’) ESS, Derrardja (s.p., 40’) MCA
Avts : Zeghba (39’) et Saâd (40’), Ghacha (73’) , Ferhani(76’) ESS, Dieng (63’), Azzi(89’) MCA
MCA : Chaâl, Hachoud, Hachi, Azzi, Mebarakou, Dieng (Chaïbi, 75’), Amada (Chérif El-Ouazzani, 79’), Bendebka, Bourdim (Arous, 71’), Derrardja, Nekkache. Entr. : Casoni
ESS : Zeghba, Redouani, Ferhani, Saâd, Bedrane, Rebiai, Djahnit, Diomande, Ghacha (Sidhoum,73’), Bouguelmouna (Banouh, 67’), Djabou (Aiboud, 57’). Entr. : Taoussi

 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité