Rubrique
Sports

Handisport : Mondiaux-2019 de Para-athlétisme L’Algérie provisoirement 5e au classement

Publié par R.S
le 11.11.2019 , 11h00
46 lectures

L'Algérie occupe provisoirement la 5e place au classement des Championnats du monde-2019 de para-athlétisme de Dubaï, après trois journées de compétition avec un total de 8 médailles dont deux en or, remportées par Nassima Saïfi au disque (F56/57) et Lahouari Bahlaz au club (F32). 
Avec 2 or, 4 argent et 2 bronze, l'Algérie est devancée au classement par la Chine (8 or, 7 argent, 5 bronze), l'Ukraine (4, 4, 4), le Brésil (4, 2, 2) et la Finlande (3, 1, 0). Très attendue pour le sacre, la championne du monde et paralympique en titre, Nassima Saïfi, n'a laissé aucune chance à ses adversaires dès son premier essai, réussi à 35,36m, soit un nouveau record du monde dans une spécialité qu'elle domine depuis 2011 et son premier sacre mondial à Christchurch (Nouvelle-Zélande). «C'était difficile car j'avais une certaine pression sur mes épaules de peur de rater ma sortie dans un tel rendez-vous. En finale dans ce genre de concours, le premier essai est très important, voire déterminant pour la suite, et Dieu merci, je l'ai réussi de la plus belle des manières avec à la clé un nouveau record du monde de la spécialité», s'est réjouie Saïfi. Dans le même concours, sa compatriote Safia Djelal a obtenu le bronze grâce à ses 31,05m, réussis au 3e essai. La médaille d'argent du disque est revenue à la Chinoise Xu Mian (31,49m). Avant elle, Lahouari Bahlaz avait montré la voie en décrochant l'or du concours du club (classe F32). L'athlète algérien a aussi assuré son titre dès le premier jet avec 33,89m. La surprise est venue du «novice» Walid Ferhah qui inaugure son palmarès mondial avec un titre de vice-champion dans le même concours (33,54m) pour ses premiers Championnats du monde. Il a réussi au passage à améliorer son record personnel du concours. «Ce qui est très positif pour cet athlète, c'est que pour sa première participation à des Mondiaux, il a réussi les six essais, chose qui n'est pas facile à faire pour un baptême du feu, où la pression est à son maximum. Il est nouveau et il a une marge très importante de progression, ce qui nous laisse présager d'un avenir radieux pour Ferhah», a expliqué le directeur technique national (DTN), Mokhtar Gouasmi. L'autre Algérien engagé dans le concours, Ahmed Mehideb, a pris la 7e position avec 28,34m. Les quatre médailles algériennes (2 or, 1 argent et 1 bronze) de samedi sont venues s'ajouter à celles remportées lors des journées précédentes, avec l'argent de Mounia Gasmi (Club/F32), Lynda Hamri (Longueur T12) et Sid-Ali Bouzourine (800m/T36), et le bronze de l'ex-champion du monde Abdellatif Baka qui a été déchu de son titre du 1 500m, classe T13. Si les Mondiaux-2019 ont souri pour l'instant à certains athlètes algériens, d'autres ont eu du mal à s'affirmer, à l'instar de Hamdi Sofiane qui n'aura pas la chance de défendre son titre de vice-champion du monde du 400m (T37), acquis en 2017, puisqu'il n'a même pas pu se qualifier en finale de l'épreuve samedi, en se contentant de la 6e et dernière place en séries (1:09.05). Les autres déceptions sont venues, en premier lieu, du champion paralympique en titre et vice-champion du monde du 1 500m (T46), Samir Nouioua qui a échoué dans sa course, se classant 9e sur 15 concurrents avec un chrono de 4:04.68. Son compatriote Mohamed Berrahal a fait pire en se faisant disqualifier après l'arrivée de la finale du 100m (classe T51), alors que Mourad Bachir s'est contenté d'une 6e position au poids (F55) avec un lancer à 10,80m. La participation algérienne se poursuivra aujourd’hui avec, au programme, Gasmi Mounia qui concourra en finale du lancer de poids (F32), Benallou Bakhta (finale du javelot F12/13) et Boukoufa Achoura (finale du javelot/F46).

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses