Voir Tous
Rubrique
Sports

Ligue des champions d’Afrique (phase de poules) Le Chabab à Dar Es-Salam depuis jeudi

Publié par Mohamed Bouchama
le 27.02.2021 , 11h00
85 lectures

Reporté pour ce dimanche, le match de la deuxième journée de la phase des poules (groupe B) entre le CR Belouizdad et les Mamelodi Sundowns se jouera au Mkapa-Stadium de Dar Es-Salam, et ce, en raison des risques liés à la pandémie de Covid-19, notamment l’apparition de nouveaux variants en Afrique du Sud.
Jeudi, l’équipe algérienne s’est déplacée à bord d’un avion spécial en direction de la Tanzanie. Le vol programmé à 7h a été retardé jusqu’à 13h55, et ce, en raison des fameuses autorisations de transit par les espaces aériens de certains pays du continent, en l’occurrence le Congo et le Burundi. C’est aux coups de 16h30 locales (17h30 à Alger) que la délégation a atteint sa destination. Les joueurs et les membres de la délégation ont pris leurs quartiers à l’hôtel Dar Es-Salaam Serena, un 5 étoiles parmi les plus réputés de la capitale tanzanienne.
Hier, les protégés de Dumas ont été conviés à une séance d’entraînement au niveau d’un stade de la ville, l’entraînement principal est prévu aujourd’hui au sein de l’enceinte qui abritera demain après-midi (14h locales) la rencontre. Les 21 joueurs retenus ont profité de la séance d’hier pour se débarasser des effets de la fatigue.
De leur côté, les Sud-Africains qui avaient demandé d’avancer le match pour aujourd’hui, ce que la CAF et le CRB ont refusé, sont à pied d’œuvre depuis hier matin. Leur ligue professionnelle a accepté de reporter les quatre matchs programmés entre mercredi passé et le 10 mars prochain. Ils devaient s’entraîner sur le terrain d’un stade de la ville choisi par les Tanzaniens lequel semble ne pas leur convenir. Cet après-midi, ils s’entraîneront sur la pelouse du Mkapa-Stadium juste après les Bélouizdadis.

Le Dr Bekkat Berkani déconseille les matchs face aux Sud-Africains
Dans une déclaration à Radio-Sétif, le Dr Bekkat Berkani a fortement déconseillé les rencontres des clubs algériens face à leurs homologues de l’Afrique du Sud. Le responsable du Comité de veille de la pandémie du coronavirus en Algérie a expliqué que la principale raison de son «conseil» est le risque élevé de contamination de nos joueurs et dirigeants concernés par les matchs face à des clubs sud-africains. Le CR Belouizdad doit affronter demain les Mamelodi Sundowns en Tanzanie alors que l’ES Sétif, adversaire durant la première partie de la phase des poules de la Coupe de la CAF des Kaizer Chiefs, début mars, dans un pays pas encore trouvé (les Sétifiens ont sollicité l’Egypte, le Soudan et le Mali pour domicilier leur match).
Pour le Dr Bekkat-Berkani délocaliser le match ailleurs qu’en Algérie ne sert absolument à rien. «Le risque est là. Le contact est inévitable et la contagion est possible. Alors, je dis non à ce que nos équipes croisent leurs homologues de l’Afrique du Sud», a-t-il affirmé.
Le Dr Bekkat Berkani avait été le premier à conseiller de ne pas programmer le match CRB-Mamelodi Sundowns, programmé initialement le 23 février, en Algérie. Il avait invoqué l’apparition de dangereux variants en Afrique du Sud pour étayer son refus. La FAF et le CRB avaient pensé pouvoir contourner ce «conseil» avant que la Commission scientifique mise en place en mars 2020 ne décide d’interdire la présence des Sud-Africains, qui avaient obtenu leurs visas d’entrée faut-il le préciser, en Algérie. Sera-t-il à nouveau écouté ou bien le CRB, qui est en Tanzanie depuis jeudi, fera-t-il abstraction de son «conseil et disputera le match de dimanche contre les Mamelodi ?
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 09-05-2021

Les charlatans, la fusée et le Saint Coran

Cela s'est encore confirmé autour de la chute de la fusée chinoise ! On continue d'invoquer des

2

Le Soir Santé 11:00 | 09-05-2021

DÉCOUVREZ…
Que se passe-t-il dans le corps lorsqu'on arrête les produits laitiers ?

Renoncer à consommer tout type de produit laitier n’est pas sans conséquences. L’organisme peut réagir différemment de personne à personne par rapport à la densité osseuse, à la perte de poids, aux