Rubrique
Sports

MC Alger Le divorce avec Bernard Casoni remis ?

Publié par Mohamed Bouchama
le 02.12.2019 , 11h00
637 lectures

Le nul arraché in extremis dans le derby disputé à Bologhine face au CR Bélouizdad a failli provoquer un séisme chez le Doyen. Les dirigeants, poussés par l’élan des inconditionnels du club qui réclamaient des «têtes» à la fin de ce choc de titans plutôt avantageux pour les Bélouizdadis, avaient entrepris une action de licenciement envers Casoni et son staff.
La nuit porte souvent conseil. Et le Mouloudia d’Alger est assez vieux (grand ?) pour le savoir. Hier, alors qu’une réunion était censée avoir lieu entre le directeur général sportif, Fouad Sakhri, et l’entraîneur français des Vert et Rouge, Bernard Casoni, les folles rumeurs circulaient à propos de l’avenir de l’ensemble des staffs (technique et administratif) de l’équipe mouloudéenne. Si bien que le départ des uns et des autres n’étaient qu’une affaire de jours, voire quelques heures. Une perspective qui a été vite balayée par les (vrais) patrons du club de la capitale, ceux qui offrent un pont d’or à Sakhri et la section football du MCA. La Sonatrach, puisque c’est de la société pétrolière qu’il s’agit, a mis fin à la «baballe», en annonçant discrètement que «confiance est renouvelée» à Casoni et son équipe. La source, s’exprimant en «off», avance que la décision a été transmise aux dirigeants de la SSPA, M. Achour Betrouni en premier. «Le bilan, il va être fait au moment opportun», rappelle notre interlocuteur qui regrette les derniers mauvais résultats de l’équipe sans vraiment vouloir polémiquer. «Il y a des raisons à cette mauvaise passe. Les joueurs qui n’ont pas touché leurs salaires n’avaient pas à trop s’inquiéter. Ils ont affaire à une entreprise qui brasse des millions de dollars, pas à un épicier de quartier», tempête notre source qui semble toutefois accorder quelques circonstances atténuantes à l’équipe et à ses responsables techniques. «Pour moi, il n’y a pas plus de trop penser ce qui s’est passé. Je sais que c’est une phase trouble dans la vie du groupe. Il faut tenir aussi compte d’innombrables impératifs tels le changement de terrain, les blessures et l’adversité. Nous croyons en ce groupe et nous allons l’accompagner pour qu’il puisse obtenir les meilleurs résultats et atteindre les objectifs tracés en début de saison», affirme notre interlocuteur «navré» de la posture prise par certains fans qui «pressent inutilement les joueurs».
Casoni-supporters, la rupture ?
Adulé par les supporters du club algérois, l’entraîneur français Bernard Casoni fut longuement conspué à l’occasion du derby face au CRB. Ses choix de joueurs et de la tactique sont derrière le courroux du public mouloudéen pas du tout convaincu de la présence de certains éléments de qualité sur le banc alors que d’autres, coupables de fautes fatales lors des précédentes sorties notamment face à la JSK, continuent de garnir l’effectif-type des Vert et Rouge. Un avis que Casoni ne partage pas, lui qui semblait, en fin de match, satisfait de l’issue du derby. «Malgré ce nul à domicile, je ne pense pas qu’on ait fait un mauvais match. Je tire chapeau à mes joueurs qui n’ont pas baissé les bras. Ils ont cru jusqu’à la derrière minute pour aller chercher ce point du match nul. Il ne faut pas oublier qu’on est deuxième à un petit point du CRB en championnat. Nous avons 24 points après 12 journées du championnat, ce qui n’est pas rien non plus. Il faut positiver les choses. Le championnat est encore long, on aura l’occasion de se racheter», confiait-il devant les reporters venus demander ses impressions. Dans la soirée du samedi, plusieurs sites mais surtout des membres dans les réseaux sociaux évoquaient l’éventualité d’une fin de mission pour Casoni et son staff. Des rumeurs qui anticipaient l’arrivée du Marocain Rachid Taoussi à la barre technique du Mouloudia d’Alger. Hier, le calme précaire semblait envelopper le ciel des Mouloudéens avant que l’information du maintien de Casoni ne soit balancée par des «sources» qui ne voulaient pas être citées. Le divorce entre le MCA et Casoni serait-il simplement remis ?
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.