Urgent

  • Indonésie : le bilan du tremblement de terre s'élève à 318 morts
Placeholder

Rubrique Sports

NOTES ET ANECDOTES DU MONDIAL Le Japon déraille les Mécaniques

D’abord, ce nouveau coup de tonnerre dans le ciel qatari. Après la chute d’un super-favori, en l’occurrence l’Argentine, voilà que le Japon terrasse l’ogre allemand dans une joute à l’issue donnée comme certaine. C’est encore une sensation qui donne à ce Mondial un goût exquis. Bien sûr que rien n’est joué. Les favoris ont toujours un tour dans leur sac et l’histoire montre souvent que les revers du premier jour sont souvent rattrapés.
Comme notre voisin de l’Est, mardi, celui de l’Ouest a vaillamment résisté au vice-champion du monde, une Croatie pratiquant toujours un football léché et très technique mais totalement impuissante devant la charnière marocaine. Il semble bien, au vu des rencontres de 3 équipes arabes, que la force et l’expérience des grandes sélections ne suffisent plus à dominer des équipes plus faibles mais très bien gérées tactiquement. On a vu que le dispositif mis en place par Walid Regragui a pris en compte la vélocité et la forte cohésion des adversaires pour juguler leurs actions dès le milieu de terrain où un impressionnant dispositif comptant parfois six à sept éléments a été mis en place. Mais, au-delà de Regragui, on sent surtout la patte de Halilhodzic qui a toujours privilégié la présence physique mais sans tomber dans l’excès défensif. Il reste un adepte de l’offensive mais n’oublie jamais d’être réaliste. C’est un peu la combinaison de Saâdane et de Gourcuff, pour rester dans la référence nationale.
Face à la Croatie, le Maroc a joué avec intelligence et prudence. D'ailleurs, on peut dire que cette prudence a été également la marque des Européens au cours de la première-temps. C’est un premier match et il vaut mieux éviter de se découvrir. Néanmoins, à la fin de cette première période, les deux équipes se lâchent enfin et des occasions nettes sont créées de part et d’autre. Les Croates sont cependant plus dangereux au cours des toutes dernières minutes. La frappe de Luka Modric, après que le ballon est revenu sur lui suite à une attaque dangereuse de son équipe, a failli faire mouche, s’élevant de quelques centimètres au-dessus de la barre transversale.
Au cours de la seconde mi-temps, la Croatie fut plus dangereuse et le Maroc se contenta de résister, se permettant quand même quelques contre-attaques sans grande réussite. Dans l’ensemble, ce fut un match tactique où les schémas imposés par les coachs dictaient une occupation stricte des espaces qui a quelque peu gêné les initiatives personnelles et installé un jeu bloqué au milieu du terrain.
La suite nous dira si nos voisins réussiront ou pas à se qualifier aux huitièmes de finale, objectif qu’ils visent depuis 36 années ! Pour la Croatie qui compte aller en finale et décrocher le titre, c’est certes un faux-pas mais tout n’est pas perdu.
M. Farah

Placeholder

Multimédia

Plus

Les + populaires de la semaine

(*) Période 7 derniers jours

  1. Lakhdar Belloumi (ex-milieu offensif international) : «Je ne vois pas le Sénégal battre l'Angleterre»

  2. JS Kabylie Amrani remercié, Miloud Hamdi nouvel entraîneur

  3. Bouira 16 élèves et leur enseignante sauvés in extrémis

  4. Décès du Général à la retraite le Moudjahid Mohamed Betchine

  5. Projet d'usine FIAT Algérie Stellantis signe le nouveau cahier des charges

  6. L’ancien ministre Abdelkader Kadi condamné à 12 ans de prison ferme

Placeholder

Urgent

  • Indonésie : le bilan du tremblement de terre s'élève à 318 morts