Rubrique
Sports

Abderrahmane Mehdaoui (ex-entraîneur national) : «L’EN a les moyens pour battre les Ivoiriens»

Publié par Hassan Boukacem
le 11.07.2019 , 11h00
322 lectures

Abderrahmane Mehdaoui, l’ancien sélectionneur et actuel conseiller technique de l’EN militaire, connaît bien le club Algérie et il suit avec attention la CAN. Comme tout le monde, il a été séduit par les prestations des Verts et dans cet entretien, il nous livre son avis sur ce choc contre la Côte d’Ivoire.
Le Soir d’Algérie : L’EN réalise un parcours parfait. Qu’en pensez-vous ?
Mehdaoui Abderrahmane :
Sur ce parcours, je donnerai la mention «excellent» à notre sélection parce que c’est une équipe qui est en train de s’améliorer de match en match.
Mais elle s’est améliorée sur quels plans ?
Elle s’est améliorée sur tous les plans. D’un point de vue technique d’abord, les résultats ont été excellents. Sur le plan du jeu, on sent que c’est une équipe qui est à l’aise. Sur le plan physique, nos joueurs n’ont montré aucun signe de fatigue. Au niveau tactique, on a bien surclassé nos adversaires.
Cette EN n’a pas de points faibles ?
Il ne faut pas occulter le fait que c’est une sélection en reconstruction. Le sélectionneur actuel quand il est arrivé, il a trouvé une équipe mal en point. C’était un chantier. Belmadi a su être méthodique dans son travail. Il a su faire une bonne prospection. Il a revu toutes les prospections. Il a revu tous les profils. Il s’est donné tout le temps pour voir les joueurs et bien avant cette CAN, il s’est dit, j’ai les éléments que je veux, j’ai mon système de jeu selon mes conceptions tactiques.
Qu’est-ce qu’il faudrait améliorer dans cette EN ?
Moi je dirais que Belmadi a instauré un état d’esprit qui a éliminé toutes les interférences. Il y a un réajustement des relations de travail.
En quart de finale, l’Algérie va affronter la Côte d’Ivoire. Qu’en dites-vous ?
Moi, je pense que le plus dur a été réalisé. Le plus dur c’était quoi ? C’était de passer ce premier tour. Le fait de l’avoir fait, et de quelle manière, la confiance et la sérénité sont revenues. Tout le monde est convaincu que c’est le bon chemin.
Ne croyez-vous pas que c’est plutôt le plus dur qui reste à faire, avec notamment cet adversaire ivoirien ?
Maintenant que le Maroc, l’Egypte et le Cameroun ont été éliminés, les portes sont grandes ouvertes pour la finale pour notre sélection.
Il faudrait d’abord éliminer les Ivoiriens ?
Ce sera un match difficile, oui, mais on a les moyens de les battre.
L’Algérie est favorite. C’est une pression supplémentaire ?
Contre la Guinée, l’Algérie était déjà favorite, mais le fait d’avoir battu cette sélection sur un score sans appel, cela démontre que le costume de favori n’est pas un handicap. En quart de finale, on rencontre une équipe redoutable. Ce ne sera pas facile, loin de là, mais nous partons à chances égales.
Serge Aurier, le latéral droit ivoirien, affirme que l’Algérie est légèrement avantagée avec 24 heures de récupération en plus. Cela peut avoir une influence ?
Bien sûr, on arrive au finish du tournoi et tous ceux qui ont su gérer cette fraîcheur physique auront plus d’envie et de tonus. Nos joueurs se sont bien reposés lors du troisième match de poule et ils n’ont pas été très épuisés par le match contre la Guinée. En plus, avec cette large victoire en huitième, nos capés ont moins dépensé d’influx psychologique. A partir de là, ils seront plus frais que les Ivoiriens, d’abord en ayant eu 24 heures de plus de récupération et ensuite parce que vaincre à l’aise vous met dans une situation conquérante.
Est-ce que Belmadi doit changer son Onze-type ?
Il sait ce qu’il a à faire. Il est respectueux des joueurs et sa force c’est de compter sur le collectif. Il saura faire les bons choix. Je crois cependant, qu’il ne va pas apporter de grands changements à une équipe qui gagne.
En ce qui vous concerne, avez-vous drivé un club cette saison ?
Actuellement, je suis le conseiller technique de l’EN militaire depuis février dernier. Avec le staff technique, mon objectif est de préparer cette sélection aux Jeux mondiaux qui se déroulement en chine au mois d’octobre prochain.
Propos recueillis par Hassan Boukacem

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent