Rubrique
Sports

USM El-Harrach L’ère Slimani commence

Publié par Ahmed Ammour
le 20.10.2019 , 11h00
16 lectures
Après avoir échoué, pendant des semaines, à engager le successeur de Ismaïl Djelid, la direction de l’USM El-Harrach a finalement désigné Sid-Ahmed Slimani à la barre technique avec comme ambition de redresser l’équipe, en déperdition. Toutefois, Slimani, qui a raté sa première sortie en concédant une défaite à Saïda face au MCS, promet d’y remédier. «C’est le vrai départ, même si l’on a perdu face au MCS. Je suis sûr que prochainement, on va réussir à arracher de bons résultats. Il faut savoir qu’il y a des signes pour une équipe qui est en bonne voie pour sortir de la crise. Je suis sûr que c’est le dernier mauvais résultat pour El-Harrach cette saison», a déclaré le néo-driver d’Essafra qui affirme qu’«une équipe comme El-Harrach n’a pas trop à s’inquiéter. Les joueurs ont de l’expérience tout comme les dirigeants. Je suis pratiquement sûr qu’on va réussir à trouver des solutions». Sid-Ahmed Slimani compte ainsi sur la hargne de ses joueurs pour remporter sa première victoire mardi en match retard face à la JSM Bejaïa au stade du 1er-Novembre. «Face au MCS, nous avions créé plusieurs occasions que notre adversaire, mais l’efficacité nous a fait défaut. On n’a pas réussi à mettre nos occasions au fond», ajoute Slimani qui compte provoquer le déclic face à la JSMB et offrir la première victoire tant attendue aux Harrachis qui occupent la dernière et relégable place au classement de Ligue 2.
Ah. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 26-02-2020

En finir avec l’héritage Bedoui

La médiatisation excessive et complaisante, notamment par la Télévision nationale, du Conseil constitutionnel n’a pas du tout été appréciée en haut lieu. «Certains oublient, peut-être, que c’était ce même Conseil qui a

2

Actualités 11:00 | 24-02-2020

Exploitation du gaz de schiste
La mise au point de Tebboune

La question sensible de l’exploitation des hydrocarbures de schiste a de nouveau été soulevée, en fin de semaine dernière, d’abord sous forme d’une mise au point de la part du président de la République qui s’exprimait dans une interview accordée à la version