Rubrique
Sports

Compétitions africaines interclubs (16es de finale/ retour) Les Algériens pour un tir groupé réussi

Publié par R.S
le 17.03.2018 , 11h00
307 lectures

Les quatre clubs algériens engagés en compétitions africaines de football tenteront de réaliser un tir groupé réussi en passant le cap des 16es de finale de la Ligue des champions et de la Coupe de la Confédération (CAF), à l'occasion des matchs retour prévus samedi et dimanche.
En Ligue des champions, l'ES Sétif et le MC Alger, battus à l'aller en déplacement face respectivement aux Ghanéens d'Aduana Stars (1-0) et Nigérians de MFM FC (2-1) tenteront de renverser la vapeur à domicile, dans une mission qui reste a priori dans leurs cordes. L'Entente, détentrice du prestigieux trophée en 2014, est appelée à rester vigilante face à des Ghanéens qui vont essayer de profiter du huis clos pour piéger les Sétifiens, irréguliers depuis le début de la saison. Au stade du 8-Mai-1945, l'ESS version Abdelhak Benchikha aura à cœur de valider son billet pour la phase de poules, même si le moral est quelque peu affecté suite à la défaite concédée mardi en déplacement face à l'USM Alger (3-2) lors de la 23e journée du championnat. Le MCA, qui carbure à plein régime en championnat, en témoigne le cinglant (4-0) infligé lundi au MC Oran, partira largement favori dans son antre du 5-Juillet-1962 face au MFM FC, grâce au but marqué à l'extérieur à l'aller par le jeune attaquant Abdelaziz Amachi. Intraitable à domicile depuis quelques matchs, toutes compétitions confondues, le «Doyen» est appelé à rester vigilant face à une équipe nigériane qui ne compte pas effectuer le voyage à Alger en victime expiatoire.

L’USMA et le CRB sur du velours
En Coupe de la Confédération africaine, l'USM Alger et le CR Belouizdad ne devraient pas trouver de difficulté pour passer l'écueil respectivement de l'AS Maniema (RD Congo) et des Zambiens de Nkana FC. L'USMA est allée décrocher le nul à Kindu au match aller (2-2), prenant ainsi une sérieuse option pour se qualifier aux 16es de finale (bis) de l'épreuve. Les Algérois seront appelés à finir le travail dans leur antre d'Omar-Hamadi et devant leur public, pour pouvoir poursuivre leur aventure africaine, dont le trophée avait toujours constitué l'objectif n°1 du propriétaire du club Ali Haddad. La formation de Soustara, qui reste sur un succès convaincant en Ligue 1 face à l'ESS, devra éviter de verser dans la facilité face à un adversaire qui a affiché de bonnes dispositions lors de la première manche, notamment en seconde période. Le CR Belouizdad, où rien ne va plus en championnat, est en train de retrouver un nouveau souffle dans cette épreuve continentale, s'imposant largement au match «aller» face à Nkana FC (3-0). Un score qui devrait permettre aux joueurs de l'entraîneur marocain Rachid Taoussi d'aborder ce match retour en toute sérénité. Le club phare de Laâqiba sera amoindri par l'absence de l'attaquant Mohamed Benkablia et du milieu offensif Amir-Mokhtar Lemhane, buteurs au match «aller» et qui n'ont pas effectué le voyage pour des «raisons personnelles». Idem pour le défenseur Amir Belaïli, forfait pour des problèmes avec le service national. Les Belouizdadis, qui seront certainement acculés dès le début de la rencontre par les Zambiens, se doivent de rester solidaires et combatifs pour aller chercher leur qualification.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE
Les clefs de cette nouvelle crise

Même si elle ne s’exprime pas encore officiellement, la colère gronde à Alger en raison des récents évènements survenus avec Paris. Le retrait des policiers chargés de la surveillance de notre représentation en France et les «révélations» de l’ancien ambassadeur français en Algérie ont jeté un froid sans précédent et soulevé un certain nombre d’interrogations. Dans ce contexte, la sortie médiatique de Bernard Bajolet est perçue comme l’un des faits les plus retentissants compte tenu de la quantité