Rubrique
Sports

JS Kabylie Les Canaris à pied d’œuvre à Évian

Publié par Ahmed Ammour
le 11.07.2019 , 11h00
61 lectures
Après avoir terminé la première phase de préparation en Algérie, la JS Kabylie poursuit sa préparation à Evian avec la seconde phase de son programme. Arrivés lundi, les Canaris ont entamé la préparation mardi sous la houlette de l’entraîneur Hubert Velud. Les camarades de Tafni ont été soumis à un travail à charge élevée mercredi.
Saâdou sur le départ
Ayant refusé de se déplacer avec ses camarades en France pour le second stage de préparation, à Evian, Nabil Saâdou, qui est encore sous contrat jusqu’au 25 août 2020, a émis le vœu de partir. Par ailleurs, la direction de la JSK s'oppose catégoriquement à son départ. La direction du club kabyle affirme ne pas comprendre «l'attitude du joueur Saâdou qui demande de quitter le club en commençant par sécher apparemment le stage d'Evian puisqu'il n'était pas au RDV à l'aéroport. Le choix quant au capitanat a été fait et, donc, à respecter dans le cadre de la profession et celui de la relation de travail liant l'employeur à l'employé». La JSK reste catégorique : Saâdou ne sera pas libéré. «On ne veut pas du tout se séparer des services de Saâdou, bien au contraire et on s'attendait vraiment à ce que ce dernier revienne à de meilleurs sentiments», souligne la JSK. Pour rappel, l’ancien joueur de l’O Médéa aurait des contacts avec un club saoudien.
Ah. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 13-07-2019

Selon les communiqués de la justice
Ouyahia recevait des pots-de-vin des hommes d’affaires

Apprenant la nouvelle de son incarcération, le 12 juin dernier, Ahmed Ouyahia ignorait, sans doute, que son entrée en prison ne

2

Actualités 11:00 | 14-07-2019

COMMENT OUYAHIA, SELLAL ET CONSORTS VIVENT LEUR DÉTENTION
Les mystères d’El-Harrach

Le séjour carcéral des anciens ministres et hauts responsables détenus à la prison d’El-Harrach est l’un de ces «mystères» que les Algériens tentent continuellement de percer depuis un moment. Aux interrogations qui reviennent de manière régulière sur les réseaux sociaux, s’ajoutent