Sports / Sports

7e derby kabyle à Béjaïa

Les Canaris ratent la victoire

En recevant la formation phare du Djurdjura, la JSK, avant-hier à Béjaïa, au stade de l’Opow à l’occasion de ce sommet de la deuxième journée du championnat de Ligue 1, les camarades de Kadri n’ont pas réussi à faire mieux qu’un match nul (1 à 1) au terme d’une rencontre dominée littéralement par les hommes de Dumas.
Les Crabes qui ont entamé la partie tambour battant pour aller acculer leur adversaire dans ses derniers retranchements pour parvenir à trouver le chemin des filets dès la neuvième minute de jeu sur une passe lumineuse de Touré, Kadri ne laisse aucune chance au portier kabyle Salhi.
La réalisation béjaouie qui a soulevé une indescriptible joie dans les gradins Vert et Noir n’aura été que de très courte durée avant de laisser place à une vive inquiétude au sein de la galerie locale. En effet, nullement impressionnés par l’orage béjaoui ; les coéquipiers de Benaldjia ont repris l’initiative du jeu pour asseoir leur domination grâce à une parfaite occupation du terrain. Se montrant de plus en plus dangereux au fil du match, exerçant un haut pressing et multipliant les raids dans le camp local, les Vert et Jaune n’ont pas tardé à niveler la marque avant même la demi heure de jeu (24’). Ainsi sur un rapide contre Vert et Jaune, Hamroune se fait faucher dans la surface de réparation. Le directeur du jeu, Aouina n’hésite pas à désigner légitimement le point de penalty. La sentence est magistralement exécutée par Benaldjia qui signe l’égalisation de son équipe au grand bonheur des fans kabyles de la JSK présents également en masse dans les gradins. Les protégés de Dumas accentuent la pression pour tenter de trouver la balle du K.O. Mais c’est sur ce score de parité de un but partout que les vingt deux acteurs retrouvent les vestiaires pour la pause citron. En deuxième mi-temps, la même domination des coéquipiers de Boukhenchouche, Benyoucef et Oukaci est observée. Les attaquants Vert et Jaune qui ont fait preuve d’absence d’efficacité dans la zone de vérité auraient pu à maintes reprises prendre l’ascendant sur leur vis-à-vis. Le dernier quart d’heure aurait pu également être fatal aux Béjaouis qui n’ont fait que défendre devant les assauts répétés des Canaris. La stérilité devant les buts des camarades de Saâdou, aura coûté une précieuse victoire à la JSK qui a démontré lors de ce 7e derby devant le MOB qu’elle possède une très solide équipe qui ne compte surtout pas faire de la figuration mais jouer les premiers rôles dans cette nouvelle édition du championnat de Ligue 1 cette saison. Il convient de souligner la parfaite organisation de ce choc kabyle et la présence massive des dirigeants des deux clubs à la rencontre disputée dans un total fair-play entre les vingt deux acteurs mais également dans les tribunes dans une ambiance riche en couleurs malgré les petites escarmouches observées avant l’entame de la partie entre quelques supporters.
L’intervention unitaire des dirigeants des deux clubs kabyles a aussitôt apaisé les esprits. Au coup de sifflet final, les deux galeries ont applaudi les 22 acteurs avant que les supporters présents ne se dispersent dans un esprit de sportivité et de fraternité dans le calme sans aucun incident.
A. Kersani