Rubrique
Sports

Son prêt a été officialisé hier matin Les premiers mots de Slimani en Principauté

Publié par Mohamed Bouchama
le 22.08.2019 , 11h00
424 lectures

Comme annoncé, Islam Slimani évoluera cette saison en Ligue 1 Conforama. Son club de Premier League, Leicester City, a accepté de le prêter une saison durant à l’AS Monaco, actuelle lanterne rouge du championnat de France. Avec option d’acquérir définitivement l’international algérien si affinités.
Avant de migrer en Europe, l’ancien goleador du Chabab de Belouizdad a reçu des offres, beaucoup d’offres même, en provenance de France. La plus «intéressante» aura été celle formulée par le FC Nantes d’Alexandre Kita qui a proposé à Slimani et ses représentants, dont l’ex-président de la LFP, Mahfoud Kerbadj, un montant de 300 000 euros.
En fin de compte, cette offre, une première fois acceptée, sera ignorée du fait de l’arrivée en France des négociateurs du Sporting Lisbonne, autrement plus convaincants pour arracher les services de l’actuel meilleur buteur de la sélection nationale.
Cela se passait durant l’été 2015 et depuis, pas mal d’eau aura coulé sous les ponts. Slimani a explosé son talent dans la Liga Sagres et sa cote a grimpé. Jusqu’à atteindre 30 millions d’euros, prix exigé par les Lions du Sporting pour lâcher leur attaquant algérien aux Anglais de Leicester City, fraîchement sacrés champions d’Angleterre.
Mais l’histoire aussi belle soit-elle se devait de connaître quelques épisodes malheureux. Chez les Foxes, Slimani n’a pas pu s’adapter. Ni avec Claudio Ranieri, encore moins avec son assistant qui l’a remplacé, le bien nommé Craig Shakespeare, le Français Claude Puel ou bien Brendan Rodgers, l’actuel driver de Leicester City. Tous ont «marginalisé» le buteur attitré des Verts dont le contrat courrait jusqu’en juin 2021. D’où ses transferts à répétition, à Newcastle où il n’aura que peu d’opportunités d’exprimer son savoir sous les ordres de l’Espagnol Rafael Benitez, et au sein de la formation turque de Fenerbahçe où le longiligne avant-centre algérien a été éjecté d’une manière encore plus méprisante.
A peine 31 ans, Slimani qui s’est bien relancé grâce notamment à un sacre africain qu’il a activement façonné en étant l’auteur d’un but et deux passes décisives en moins de 120 minutes de temps de jeu, ne pouvait continuer à chauffer le banc ou suivre les matchs depuis les tribunes de King Power Stadium à Leicester. L’enfant d’Aïn Bénian voulait jouer car il pense sérieusement qu’il a encore beaucoup à prouver.
Les exigences financières du club anglais revues totalement à la baisse, 10 millions d’euros au lieu des 30 exigés lorsque Slimani était réclamé par quelques ténors de la PM, la porte se rouvrira et de nombreuses pistes se présenteront à Slimani et ses agents pour rebondir.
Dans les pays du Golfe mais aussi en Europe, au Portugal où le Sporting avait l’œil sur son ancien baroudeur, mais surtout en France où outre Marseille et Nantes, Monaco se montrera décidé à l’accueillir pour défoncer les murailles adverses aux côtés de l’international français Wissem Ben Yedder, arrivé une semaine plus tôt en provenance d’Espagne (FC Séville). Les discussions n’ont pas été longues du fait que celui qui insistait à l’attirer sur le Rocher n’était autre que son ancien coach au Sporting Lisbonne, Leonardo Jardim, actuel responsable technique de l’équipe première de l’AS Monaco.

En pointe dès dimanche contre Nîmes ?
En Principauté qu’il a regagnée mardi à la mi-journée, Slimani n’avait pas un agenda chargé : juste quelques examens médicaux de routine puis il a signé son contrat de prêt d’une saison avec une option d’achat. Aussitôt le contrat signé, Slimani fera ses premières déclarations. A chaud, le maillot monégasque en mains, l’international algérien dira : «Je suis très heureux de m’engager avec l’AS Monaco, un grand club qui a pour ambition de lutter pour les premières places du championnat et de se qualifier pour les compétitions européennes. Je vais tout donner pour aider le club à atteindre ses objectifs.»
Et d’enchaîner : «Je suis venu pour essayer de marquer des buts, aider l'équipe et me donner à fond toute l'année.
Un joueur expérimenté, il faut qu'il aide quand il est dehors et quand il est sur le terrain, je pense que je pourrais beaucoup aider l’équipe», avant de conclure en remerciant Leonardo Jardim qui a insisté pour l’avoir sous ses ordres. «C'est toujours bien de retrouver un ancien entraîneur, c'est lui qui m’a ramené au Sporting, il connaît mes qualités, c'est pourquoi il me voulait ici.»
Puis Oleg Petrov, vice-président de l’ASM, se chargera de mettre la nouvelle recrue à l’aise en lui souhaitant d’abord la bienvenue. «Bienvenue à Islam Slimani. C’est un attaquant puissant et un buteur qui a démontré ses qualités dans le championnat portugais et anglais notamment, mais aussi dans les compétitions internationales. Islam va renforcer notre potentiel offensif et saura également mettre son expérience au profit du groupe et des plus jeunes.»
L’aventure footballistique dans la ville princière ne faisait que commencer. Hier, le prêt a été officialisé et Slimani qui a repris les entraînements avec Leicester à la fin du mois dernier pourrait même faire partie de l’effectif de l’AS Monaco qui affrontera Nîmes dimanche après-midi au stade Louis II.
Il devait d’abord s’entraîner avec sa nouvelle équipe hier après-midi lors de la séance ouverte au public durant laquelle les nouvelles recrues dont Slimani seront officiellement présentées.
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 14-09-2019

À la veille de la convocation du corps électoral
Gaïd Salah durcit le ton

L’armée fait de la tenue et de la réussite de l’élection présidentielle, avant la fin de l’année, une urgence, une priorité nationale absolue pour

2

Soit dit en passant 11:00 | 14-09-2019

Chut ! l’APN est en mission

N’ayons pas de gêne à le dire ! Nos députés sont cette autre preuve que rien ne va très fort en