Rubrique
Sports

ES Sétif Les supporters réclament le départ de Hamar

Publié par R.S
le 19.01.2019 , 11h00
12 lectures
Une foule nombreuse de supporters de l’Entente de Sétif (Ligue 1 Mobilis) s’est rassemblée jeudi devant le siège de leur club fétiche pour réclamer le départ du président Hassan Hamar, a-t-on constaté sur place. De nombreux supporters ont exprimé à l’APS leur colère devant la situation que vit le club et qui aujourd’hui, selon leurs dires, les contraint à exiger «le départ imminent de Hassan Hamar et tout son entourage». «L’Entente de Sétif n’est devenue pour ses dirigeants qu’un moyen pour assouvir leurs intérêts personnels au détriment de l’équipe», ont-ils affirmé avant de poursuivre d’une même voix : «Nous voulons un départ collectif de l’administration et que le flambeau soit transmis à des gens à même de mener l’équipe vers le chemin de la victoire.» Le président du conseil d’administration, Azzedine Arab, a de son côté révélé que le conseil d’administration (CA) avait prévu de tenir cet après-midi même une assemblée élective et désigner un nouveau président-directeur général pour le club professionnel et d’étudier la possibilité d’ouvrir le capital du club, soulignant que le conseil d’administration a dû revoir ses plans face à l’absence d’un huissier de justice. Concernant la grogne des supporters, Arab a affirmé que «ces derniers ont le droit d’exprimer leur colère à l'heure où le club vit une situation sportive délicate», imputant cette mauvaise passe «au manque de moyens financiers».

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 18-03-2019

Tebboune, le retour ?

Le renforcement de l’équipe chargée de la sécurité de l’ancien Premier ministre Tebboune a très vite fait réagir les internautes à travers les réseaux sociaux.

2

Actualités 11:00 | 17-03-2019

PREMIER DÉPLACEMENT DU VICE-PREMIER MINISTRE À L’ÉTRANGER
Les Algériens, Lamamra et son voyage à Moscou

L'annonce du premier déplacement officiel de Ramtane Lamamra à l'étranger suscite de vives réactions chez les Algériens qui