Voir Tous
Rubrique
Sports

Algérie-Tanzanie 4-1 Les Verts dominent sans convaincre

Publié par R.S
le 24.03.2018 , 11h00
306 lectures

La sélection algérienne s'est imposée, jeudi après-midi, devant son homologue tanzanienne sur le score de 4 à 1, en match amical disputé au stade du 5-Juillet d'Alger, mais sans pour autant arriver à convaincre, en attendant les prochaines sorties face à l'Iran et le Portugal.
Les buts de la rencontre ont été inscrits par Bounedjah (12' et 80'), Kapombe (44', csc), Medjani (53') pour l'Algérie et Ramadhani (24') pour la Tanzanie. Les coéquipiers du capitaine d'équipe, Carl Medjani, avaient du mal à débuter la partie face à une défense tanzanienne très présente autour de son gardien Abdurahmane, mais qui a rapidement cédée en encaissant le premier but, œuvre de Bounedjah (12'), sur une jolie passe en profondeur du sociétaire de Leicester City, Riad Mahrez. Suite à cette première réalisation, la formation de l'entraîneur Rabah Madjer, n'a pu confirmer sa domination devant cette équipe tanzanienne qui jouissait d'une aisance technique en attaque et un jeu basé essentiellement sur des contre-attaques, menées notamment par Samata. Les Algériens ont continué leur légère domination dans cette première période, sans pour autant ajouter ce deuxième but, bien au contraire, c'est les Tanzaniens qui arrivent à égaliser sur l'entremise de Ramadhani (24'). Juste à la fin de la première période, le deuxième but algérien a été inscrit, mais cette fois-ci sur une erreur du défenseur tanzanien, Kapombe qui marque contre son camp (44'). Au retour des vestiaires, les Algériens sont revenus avec beaucoup de concentration en mettant de la pression sur le porteur du ballon. Bien que dominée au milieu du terrain, la formation de l'entraîneur tanzanien, Sallum Mayenga, n`hésite pas de temps à autre à mener des contres favorables, en pratiquant un football simple fait de passes courtes et précises. La domination algérienne se fait de plus en plus pressante, ce qui ramène le troisième but, suite à une superbe combinaison entre Henni, Soudani et Mandi, le capitaine Medjani termine le travail (53'). Les Algériens se sont procuré plusieurs occasions pour aggraver la marque, chose concrétisée à la 82e minute de jeu, l'instant choisi par Bounedjah pour inscrire son deuxième but. Le sélectionneur national a profité de cette joute amicale pour incorporer des joueurs évoluant en Ligue 1, à l'instar de Benmoussa (USM Alger) et El-Mellali (AC Paradou).
La sélection nationale avait entamé lundi un stage au Centre technique national de Sidi Moussa en présence de 24 joueurs dont 11 évoluant en Ligue 1 Mobilis. Les Verts disputeront un second match amical le mardi 27 mars face à l'Iran au stade de Graz en Autriche (18h). Ces deux rencontres entrent dans le cadre des préparatifs en vue de la reprise des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2019 en septembre prochain avec un déplacement à Banjul pour affronter la Gambie, lors de la deuxième journée.

Fiche technique
Stade 5-Juillet, temps froid, terrain en bon état, affluence faible, arbitrage du trio égyptien Hassan El-Ghandour-Ali Ahmed-Youcef El Bostaty.
Buts
Algérie : Bounedjah (12', 80'), Kapombe (44', csc), Medjani (53').
Tanzanie : Ramadhani (24').
Avertissements
Algérie : Medjani (76').
Tanzanie : Samata (76').
Algérie : Chaouchi, Boukhanchouche (El-Mellali 88'), Mandi, Bensebaïni (Chafaï 68'), Bentaleb (Bennacer 60'), Medjani (C), Soudani (Benmoussa 78'), Mahrez, Ferhat, Bounedjah, Hanni (Abeid 84'). Entraîneur : Rabah Madjer.
Tanzanie : Abdulrahman, Samata (C), Kapombe, Kamagi, Banda, Yondari (Erasto 62'), Mkami, Ramadhani, Msuva, Mundhiri , Ndemla (Juma 75'). Entraîneur : Sallum Mayyanga.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 19-01-2022

L'aveu de De Mistura

Lors d'une rencontre avec les représentants de la jeunesse sahraouie dans les camps de réfugiés de Tindouf, le représentant personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental a avoué

2

Soit dit en passant 11:00 | 19-01-2022

Les effets d’un shoot aux hydrocarbures !

Le baril de pétrole a ramé sec pour remonter la pente, avec la pandémie, pendant qu’ailleurs