Rubrique
Sports

ASM Oran L’inévitable saignée ?

Publié par R.S
le 05.12.2019 , 11h00
2 lectures

L’ASM Oran, qui aspire à retrouver l’élite dès la fin de la saison en cours, risque une véritable saignée au sein de son effectif lors du mercato hivernal, a-t-on appris hier auprès de l’entourage de ce club, pensionnaire de la Ligue 2.
Selon la même source, les joueurs ne supportent plus les conditions difficiles dans lesquelles ils accomplissent leur travail depuis le début de cette saison. Ils ont décidé d’accorder un délai aux dirigeants pour régler leurs problèmes, faute de quoi ils saisiront la Chambre nationale de résolution des litiges (CNLR) pour réclamer leur libération automatique. Les concernés ont, d’ailleurs, toutes les chances d’avoir gain de cause, surtout qu’ils n’ont pas touché leurs salaires depuis plusieurs mois, comme l’avait confirmé récemment leur entraîneur, Salem Laoufi, dans une déclaration à l’APS. Selon ce même technicien, l’ASMO a failli déclarer forfait pour le match face au RC Relizane, samedi passé, dans le cadre du dernier tour régional de la Coupe d’Algérie, après avoir constaté que leurs dirigeants n’ont pas, à nouveau, tenu leur engagement pris quelques jours avant ce rendez-vous pour leur octroyer une prime de match. La veille de cette rencontre, disputée à Sidi Bel-Abbès et soldée par la qualification des Oranais aux tirs au but, les coéquipiers du capitaine Tayeb Berramla ont quitté l’hôtel où ils étaient en mise au vert pour protester contre la non tenue par les dirigeants de leur promesse. Il a fallu l’intervention de leur entraîneur pour les convaincre de jouer le match le lendemain, selon Laoufi toujours. Cinquième au classement de la Ligue 2, l’ASMO a une chance inouïe de retrouver l’élite qu’elle a quittée il y a quatre ans, sachant qu’ils seront quatre clubs à accéder cette saison au premier palier, a estimé le technicien oranais. Il a ajouté, en revanche, que pour saisir cette aubaine, «il faudra régulariser la situation financière des joueurs dans les meilleurs délais». La direction de l’ASMO risque de se retrouver dans l’embarras si ses joueurs mettaient leurs menaces à exécution, surtout que le club, à l’instar de 14 autres formations du deuxième palier, est interdit de recrutement au cours du mercato hivernal qui sera ouvert le 20 décembre, s’il n’épure pas, dans les prochaines semaines, ses dettes envers d'anciens joueurs, rappelle-t-on.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 23-02-2020

L’Algérie de Kamel Daoud et la nouvelle Algérie

Kamel Daoud est la fierté d’Oran et pourquoi pas celle de l’Algérie ? En visionnant, en mode replay, L’Algérie de Kamal Daoud, documentaire diffusé sur France 5, je vois défiler les images d’une belle Algérie. D’autres

2

Périscoop 11:00 | 26-02-2020

En finir avec l’héritage Bedoui

La médiatisation excessive et complaisante, notamment par la Télévision nationale, du Conseil constitutionnel n’a pas du tout été appréciée en haut lieu. «Certains oublient, peut-être, que c’était ce même Conseil qui a