Rubrique
Sports

Handisport : Mondiaux-2019 de Para-athlétisme Nadia Medjmedj, 4e au javelot

Publié par R.S
le 12.11.2019 , 11h00
24 lectures

L'athlète algérienne Nadia Medjmedj s'est contentée d'une 4e position, hier en finale du lancer de javelot, classe T56, des Championnats du monde-2019 de para-athlétisme qui se poursuivent à Dubaï jusqu'au 15 novembre. Medjmedj, la doyenne du para-athlétisme algérien, a terminé au pied du podium, avec un jet à 21,00m réalisé à son 4e essai. Néanmoins, la représentante algérienne, qui a enregistré trois essais ratés, peut se consoler, en améliorant le record d'Afrique du concours qui était de 20,95m (depuis mai 2018 à Sharjah en EAU). Le titre mondial a été remporté par la Lituanienne Diana Dadzite (25,54m), devant l'Iranienne Motaghian Moavi (22,67m) et la Brésilienne Rocha Machado Raissa (22,28m). Le concours a enregistré la participation de douze concurrentes. Sa compatriote Benallou Bakhta a pris la 7e position de la finale du javelot, classe F12/13, avec un jet à 31,05m (nouvelle performance personnelle) réussie à son 4e essai. Benallou, toute nouvelle en para-athlétisme, a pu néanmoins, réussir cinq des six essais permis en concours. Le podium du concours est composé de la Chinoise Zhao Yuping (46,00m) avec un nouveau record du monde, devant la Russe Anna Kulinich-Sorokina (38,87m) et l'Ouzbek Nozimakhon Kayumova (38,86m). Deux Algériennes devaient entrer en lice hier soir, il s'agit de Mounia Gasmi au lancer de poids, et Boukoufa Achoura, détentrice du record d'Afrique du Javelot (F46) avec un jet à 31,73m (Tunis-2019).

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.