Voir Tous
Rubrique
Sports

Athlétisme : faute de moyens, ligue et clubs vadrouillent Oran, l’impossible relance ?

Publié par R.S
le 15.05.2019 , 11h00
51 lectures

La Ligue oranaise d’athlétisme tente tant bien que mal de relancer la discipline dans la capitale de l’Ouest du pays sauf qu’elle fait face à d’énormes problèmes d’ordre matériel en particulier, déplore son président. Selon Brahim Amour, un spécialiste en la matière vu son passé riche dans cette discipline en tant qu’athlète d’abord puis technicien, son instance s’«active depuis quelques années pour redorer le blason terni de l’athlétisme oranais malgré les nombreux aléas auxquels elle fait face». Il a notamment cité ce pertinent problème de manque de moyens qui se traduit par un matériel obsolète toujours utilisé dans les compétitions organisées par la Ligue oranaise. «C’est vraiment regrettable de recourir à chaque fois à du matériel ancien, vu qu'on n'a pas les moyens de se procurer de nouveaux outils de travail nécessaires pour l’organisation des différentes compétitions», a-t-il expliqué. Même les athlètes ayant pris part par exemple au dernier championnat régional qui s’est déroulé au complexe les «Castors» se sont plaints de cette situation qui constitue un véritable obstacle pour l’amélioration de leurs résultats. Et si la Ligue locale continue de se heurter à cet aléa, c’est parce qu’elle est incapable de se doter de nouveaux matériels vu son budget «limité», a encore regretté son premier responsable. «Les subventions dont on bénéficie chaque saison nous permettent à peine d’assurer le fonctionnement de notre instance et d'honorer nos engagements en matière d’organisation des compétitions», a-t-il expliqué.

Tirer profit des JM-2021
Pour une structure qui compte pas moins de 22 clubs affiliés, l’on aurait espéré bénéficier de plus de considération, a souhaité le responsable qui table désormais sur la 19e édition des Jeux méditerranéens, prévue en 2021 à Oran, pour régler une bonne fois pour toute le problème de la vétusté du matériel. «La tenue à Oran des Jeux méditerranéens aura certainement un impact positif sur l’athlétisme oranais. On devrait notamment profiter du matériel flambant neuf qui sera utilisé dans l’organisation des différentes épreuves de la discipline et aussi des nouvelles infrastructures en voie de réalisation ou de réhabilitation à Oran», s’est d’ores et déjà réjoui Brahim Amour. Le stade d’athlétisme de 4 000 places est l’une des précieuses infrastructures que compte le complexe sportif en cours de réalisation dans la commune de Bir El-Djir (Est d’Oran), composé également d’un stade de football de 40 000 places, d’une salle omnisports de 7 000 places et d’un centre nautique de quatre bassins. «Il est clair qu’une telle infrastructure va nous motiver davantage pour réaliser notre programme basé notamment sur la promotion de la discipline parmi les jeunes, étant donné qu’on table sur l’affiliation d’un maximum de nouveaux adeptes après le rendez-vous méditerranéen qui constitue un nouveau départ pour l’athlétisme dans la région», a conclu le président de la Ligue oranaise.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux