Rubrique
Sports

ES Sétif Serrar divise les Ententistes

Publié par Mohamed Bouchama
le 03.12.2019 , 11h00
624 lectures

Envisagé par nombre d’observateurs, de même que certains bailleurs de fonds du club d’Aïn Fouara, le come-back d’Abdelhakim Serrar à la présidence de l’ES Sétif alimente la chronique sétifienne ces dernières semaines. Entre «favorables» et «opposants», le débat fait rage et les questions sur l’opportunité d’un tel retour fusent. Ancien patron de l’Aigle noir, Serrar a offert 8 titres à l’équipe de Sidi El-Khier. Après un passage éclair à la présidence de l’USM Bel-Abbès, il est nommé, en 2018, comme directeur-général de l’USM Alger. Un «poste» qui n’avait pas de poids tellement les vrais patrons ne laissaient qu’une petite marge de manœuvre à l’enfant de Sétif qui, avant la fin de l’exercice écoulé, quitte le navire du club de Soustara. Sollicité par quelques industriels de la ville, mais aussi des supporters qui veulent revoir l’ESS redevenir conquérante, Abdelhakim Serrar attend le «concret». Surtout que ses «opposants» d’antan verraient bien la mission de présider le club confiée à Fahd Halfaya qui, au pire moment de la vie de la formation des Hauts-Plateaux, est arrivé en pompier sauvant ce qui pouvait l’être.
M. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses