Rubrique
Sports

PARIS SG Tuchel ne peut «pas expliquer» le niveau de la «MCN» contre Liverpool

Publié par R.S
le 23.09.2018 , 11h00
128 lectures
«C'est une question très difficile, tu peux peut-être la poser aux joueurs car je ne peux pas l'expliquer », a répondu samedi l'entraîneur du Paris SG Thomas Tuchel, interrogé sur le manque d'interaction entre ses attaquants Neymar, Edinson Cavani et Kylian Mbappé contre Liverpool mardi. «Nous avons vu cela aussi, leur présence nous a manqué dans ce match, mais ils ont aussi été décisifs dans d'autres matchs qu'on a gagnés», a poursuivi l'entraîneur allemand lors de la conférence de presse précédant le déplacement à Rennes dimanche pour la 6e journée de championnat. Le PSG reste sur une défaite 3-2 à Liverpool mardi lors de ses débuts en Ligue des champions cette saison. «Ce n'était pas leur meilleure performance et ils nous ont manqué, nous l'avons dit dans le vestiaire, a encore expliqué l'ancien coach de Dortmund. Mais, c'est toujours un effort d'équipe, nous devons nous améliorer en ça et garder l'intensité, la faim. Il faut que tous les joueurs s'améliorent sur ce point.» Neymar et Kylian Mbappé sont notamment apparus en deça de leurs capacités habituelles offensivement, et défaillants dans le repli défensif, tandis qu'Edinson Cavani a touché peu de ballons et été remplacé à la 80e minute.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux