Rubrique
Sports

FARES BELKHEIR (ENTRAÎNEUR ADJOINT DU MC ALGER) : «Un match à ne pas perdre»

Publié par Ahmed Ammour
le 11.10.2018 , 11h00
192 lectures

Dans une action de sensibilisation sur l’importance de la rencontre qui opposera le MCA face au NAHD, le staff technique a tenu une réunion avec l’ensemble du groupe. Le duo Belkheir-Saïfi a insisté sur l’esprit du groupe. «Si le groupe n’est pas uni, on ne peut prétendre à aucune victoire», dira Belkheir. Le staff technique mouloudéen sait parfaitement que son équipe souffre toujours sur le plan moral. Mais pour les deux entraîneurs, le derby est une aubaine pour le Doyen de refaire surface à nouveau. «La partie contre le NAHD sera plus intense que celle disputée samedi face à l’USMA. Notre adversaire du jour est dans une parfaite forme, contrairement à nous, qui sommes en période de reconstruction. Nos joueurs sont conscients qu’une victoire permettra à l’équipe de respirer», a-t-il expliqué. Le staff technique mise beaucoup sur ce derby pour voir le MCA complètement libéré sur le plan psychologique. Les deux techniciens, savent bien que leur mission ne sera guère facile, face à une coriace équipe nahdiste, emmenée par Dziri Billel, qui avait déjà piégé le MCA l’exercice précédent. «Nous avons nos atouts à faire valoir lors de ce derby. L’équipe a repris confiance, surtout après le soutien indéfectible que nous avons reçu de notre galerie. Ce soutien nous motive à se surpasser», dira Belkheir. Le staff technique ne veut en aucun cas voir l’équipe sortir bredouille de ce duel, car un résultat négatif entraînera le MCA à nouveau dans une spirale d’échecs.
A. A.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-10-2018

ACCUSÉS DE «CORRUPTION ET D’ENRICHISSEMENT ILLICITE»
Cinq généraux-majors en prison

Coup de tonnerre, hier dimanche, avec l’annonce de la mise sous mandat de dépôt de six officiers supérieurs de l’armée, cinq généraux-majors et un colonel, tous

2

Périscoop 11:00 | 15-10-2018

Ce n’est pas encore fini pour la France

Si la France risque de perdre le marché algérien des céréales, par contre elle maintient une certaine «influence» encore. En effet, c’est une entreprise française, en l’occurrence