Voir Tous
Rubrique
Sports

USM BLIDA Vers le renouvellement du scénario de la saison écoulée

Publié par R.S
le 17.10.2019 , 11h00
87 lectures
A voir les résultats réalisés par la formation blidéenne en Division nationale amateur, l'on prédit, non sans affirmation, un renouvellement du scénario de la saison écoulée d'autant que le nul concédé mardi dernier à domicile face à l'équipe de Touggourt, est très désavantageux pour les Blidéens qui ont raté une occasion inespérée pour s'éloigner de la zone rouge. En effet, l'USM Blida avait entamé la saison 2018/2019 avec les mêmes constats et n'a pu redresser la barre jusqu'à se voir reléguer au dernier plan, et par voie de conséquence, chuter en division inférieure. S'il est vrai que le problème récurrent de l'équipe de la ville des Roses a toujours été l'argent, l'on omet volontairement de dire que la compétence de la composante blidéenne est loin des aspirations du club. Il est inconcevable de vouloir propulser le Onze blidéen au-devant de la scène avec des joueurs qui font une belle jambe. Et l'on continue de justifier les résultats par la mauvaise préparation et le manque de conditions physiques. Il faut dire, par ailleurs, qu'heureusement le match s'est joué à huis clos, autrement la déception des supporters aurait été derrière de graves conséquences, sachant que ces derniers gobent très mal les mauvais résultats.
M. Belarbi

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 06:00 | 31-05-2020

L’Algérie, une menace stratégique pour le rêve d’expansion impériale du Makhzen

«Les relations avec le Maroc sont anormales (…), même si les relations entre les deux peuples sont exemplaires.» On doit cette définition en forme d’aphorisme à

2

Actualités 06:00 | 01-06-2020

LA MESURE CONCERNE LES AFFAIRES DE CORRUPTION DÉFINITIVEMENT JUGÉES
Les biens saisis seront vendus aux enchères

L’Algérie s’apprête à enclencher officiellement le processus de récupération de l’argent détourné par d’anciens hauts responsables impliqués dans des affaires de corruption. Dans cette première étape, le recouvrement doit atteindre les 13 milliards de DA. Cette somme équivaut au montant évalué des deniers dilapidés uniquement par