Rubrique
Sports

Parlons-en ZIDANE N'Y ARRIVE PAS

Publié par Hassan Boukacem
le 14.08.2019 , 11h00
158 lectures
A cinq jours du début de la Liga, le Real Madrid continue d'inquiéter ses supporters, après un dernier match de préparation décevant face à la Roma et un nul (2-2) qui a encore une fois démontré la fébrilité défensive des camarades de Modric qui peine à justifier son titre de ballon d'or. Pourtant, Zidane aura tout essayé. Sa dernière version avec trois défenseurs centraux pour libérer Modric des tâches défensives et pour permettre aux latéraux de monter a bien marché face aux Autrichiens de Salzbourg, mais contre un adversaire de meilleure qualité comme l'A.S.Roma, tout a volé en éclats. D'ailleurs, en seconde période, il est revenu à un 4-4-2 classique sans pour autant améliorer le jeu de son équipe. Cela prouve que Zizou est désemparé et cela s'est vu lors de sa conférence quand il a eu des réponses évasives et une attitude d'un entraineur plutôt énervé et contrarié, ce qui peut se comprendre quand on sait que la recrue qu'il voulait à tout prix, Paul Pogba ne viendra pas. Ajoutez à cela le cas des trois joueurs (Bale, James et Mariano) dont il ne veut pas et qui n'a toujours pas été réglé. Décidément, le Real va entamer la saison comme il l'a terminée, en crise.
H. B.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 15-08-2019

LES RÉVÉLATIONS DE Me FAROUK KSENTINI
Comment Ould Abbès a été mis en prison

Les jours qui passent lèvent progressivement le voile sur les incroyables affaires anti-corruption qui se succèdent. Celle qui concerne Djamel Ould Abbès nous est révélée ici par son avocat. Me Farouk Ksentini tient, de prime abord, à s’expliquer : «Je n’accuse pas, je ne condamne pas, je relate uniquement ce qui s’est passé.» Tout commence à la mi-juin dernier, lorsque la justice fait parvenir

2

Périscoop 11:00 | 17-08-2019

Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !

La solidarité entre monarchies arabes bat son plein pour venir au chevet du palais de Rabat. Outre l’aide «classique» et régulière des Saoudiens, le royaume chérifien peut, aussi, compter sur