Rubrique
Supplément TIC

Ericsson propose son expertise pour le développement des compétences dans le digital

Publié par Farid Farah
le 10.01.2019 , 11h00
186 lectures

L’équipementier et fournisseur des solutions IT Ericsson veut créer les futurs talents algériens des solutions technologiques destinées à la sécurité routière. En association avec Business Wise, entreprise accélératrice de l’employabilité des jeunes diplômés, Ericsson Algérie a procédé dimanche dernier à la remise des prix aux étudiants des instituts technologiques d’Alger et d’Oran ayant bénéficié d’une formation en soft skills «Maharaty».
 

Le programme «Maharaty» (mes compétences) s’est clôturé par une compétition mettant en lice les meilleurs porteurs d’idées dédiées à la sécurité routière. Il a réuni des candidats de l’Institut national de la poste et des technologies de l'information et de la communication (INPTIC), de l’Institut national des télécommunications et des technologies de l'information et de la communication (INTTIC), ainsi que ceux de l’Ecole supérieure d’informatique ESI. L’objectif était de booster le capital d’innovation de ces jeunes, de les aider à développer des modes de réflexion qui sortent de l’ordinaire grâce aux techniques enseignées par le programme. «Face aux changements rapides qui s'opèrent dans les TIC en Algérie, Ericsson et Business Wise ont entrepris de mettre à la disposition des futurs talents une formation en techniques de recherche d’emploi, de comportement au travail et d’entrepreneuriat pour les aider à entrer de plain-pied dans la dynamique de l’entreprise et de bien défendre leurs projets», explique Abdelaziz El Ksouri, senior account manager chez Ericsson Algérie lors du lancement des cours. «Il s’agit d’un apprentissage qui renforce leurs compétences d’interaction, de raisonnement, de collaboration et de communication en vue de faciliter leur insertion dans le milieu professionnel et les rendre rapidement efficaces», affirme, pour sa part, le fondateur de Business Wise, M’hamed Kouidmi. «Notre vision rejoint d’ailleurs celle d’Ericsson qui est celle d’un monde économique responsable, d’une jeunesse créatrice de valeur ajoutée, de femmes auteures de leur réussite professionnelle, et d’un héritage environnemental durable pour les générations futures», ajoutera-t-il. A cet effet, Mme Nessrine Krim, directrice des ressources humaines d’Ericsson Algérie dira : «Pour nous, bien pris en charge, les jeunes diplômés en nouvelles technologies d’aujourd’hui sont les managers de demain, ceux qui porteront le développement futur par leur savoir-faire.» «Nous avons misé sur ce programme pédagogique pour l’ensemble des outils qu’il offre aux étudiants, afin qu’ils puissent bien appréhender le concept de carrière, d’avoir confiance en eux, de gérer leur intelligence émotionnelle, d’avoir l’esprit critique et le sens de la collaboration. Ce sont bien ces valeurs qui garantiront la réussite de leur parcours professionnel», conclut Mme Krim. 

La «force novatrice»
est nécessaire
Pour Ericsson, cette initiative revêt avant tout une dimension de responsabilité sociétale, car le groupe s’implique de façon significative dans le développement des marchés où il est présent, non seulement sur le plan technologique mais aussi social, comme l’expliquera le directeur général d’Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki. «La vision du groupe consiste aussi à placer la compétence humaine au centre de sa stratégie, car disposer de la meilleure technologie ne sert à rien sans la force novatrice. C’est dans ce but qu’Ericsson assure déjà la formation continue de ses ressources et met en place des programmes pédagogiques au niveau monde», ajoute-il. «Outre favoriser le transfert de savoir-faire, à travers «Maharaty» dont auront bénéficié plus de 100 étudiants, nous ambitionnons de contribuer à la préparation de la ressource humaine qui répondra avec pertinence aux exigences professionnelles de l’évolution technologique et pour laquelle la jeunesse algérienne manifeste une grande aptitude», affirme encore M. Zerrouki. Pour ce qui est du thème retenu, à savoir la sécurité routière, il faut préciser que la société suédoise, en tant que conceptrice de solutions numériques, envisage de contribuer efficacement à cette problématique en présentant le «Connected Traffic Cloud», une plateforme Cloud qui permet le partage de données en temps réel sur les conditions du trafic entre les véhicules connectés et les autorités de régulation routière. La pertinence de la solution «Connected Vehicle Cloud» pour l’écosystème des TIC n’est plus à démontrer. Elle apportera plus d’agilité dans l’infrastructure réseau des systèmes d’information, permettra la localisation à distance de l’infraction des automobilistes, ainsi que la sanction en temps réel, mais également la relance du marché du développement des applications, de l’affichage multi-support des informations du trafic routier, la vérification à distance de la validité de l’assurance automobile et du contrôle technique du véhicule. Toutes ces capacités vont transformer l’expérience vécue par les conducteurs à l’intérieur de leurs véhicules, mais aussi permettre aux équipementiers automobiles de gérer l’expérience client, d’améliorer la qualité des produits et de profiter de nouvelles opportunités de marchés.
F. F.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 23-06-2019

Son départ est de plus en plus évoqué
Quel sort pour Bedoui ?

Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes ont fait état d’une imminente démission du Premier ministre, Noureddine Bedoui. Ce week-end, des médias, se basant sur des confidences de sources officielles, ont annoncé le départ du gouvernement Bedoui cette

2

Périscoop 11:00 | 23-06-2019

Hebba et Rogab expulsés du Club-des-Pins

La direction de la résidence d’Etat de Club-des-Pins a sommé tous les anciens ministres ainsi que les hauts responsables à la présidence de la République qui ne sont plus en fonction, comme Hebba El Okbi et Mohamed Rogab de

3

Périscoop 11:00 | 25-06-2019

L’intrigante éclipse de Bensalah

4
5

Périscoop 11:00 | 24-06-2019

Le niet de Ghoul