Rubrique
Supplément TIC

La «fracture numérique mondiale» c’est aussi une «histoire économique»

Publié par Abdelkader Zahar
le 28.06.2018 , 11h00
94 lectures

L'Internet, les médias sociaux et l’usage des smartphones permettent une «réduction de la fracture numérique» entre pays riches et pays en développement. C’est ce que révèle une nouvelle étude de Pew Research Center (PRC). Mais «il existe encore de vastes étendues dans le monde où de nombreux citoyens n'utilisent pas Internet».

«Au cours des dernières années, des doutes ont été émis quant aux avantages globaux de l'accès à Internet et de l'utilisation des médias sociaux», indique une étude de PRC. Néanmoins, constate le document, le nombre de personnes qui utilisent Internet ou possèdent un smartphone «continue de s'étendre dans le monde en développement et reste élevé dans les pays développés». De même que l'utilisation des médias sociaux dans les pays en développement « approche rapidement des niveaux observés dans les économies plus avancées». «En outre, à mesure que les pays avancés atteignent les limites supérieures de la pénétration d'Internet, la fracture numérique continue de se réduire entre les pays riches et les pays en développement», affirme l’étude basée sur les résultats d'un sondage réalisé par Pew Research Centre dans 37 pays, entre février et mai 2017, auprès de 40 448 répondants. Le document de PRC se base sur la comparaison de chiffres de connexion à Internet et d’usage de smartphones au cours des cinq dernières années. Il est constaté que «l'utilisation d'Internet a régulièrement augmenté dans les 19 économies émergentes et en développement étudiées. Entre 2013 et 2014, environ 42% dans l'ensemble de ces pays affirment avoir accès à Internet ou posséder un téléphone intelligent. En 2017, cette moyenne passe à 64%». «Parallèlement, l'utilisation d'Internet parmi les 17 économies avancées est restée relativement stable, avec une médiane de 87% dans ces pays utilisant Internet en 2017, contre 86% en 2015 ou 2016». Même constat pour l'utilisation de smartphones. «En 2013-2014, environ un quart des habitants des économies émergentes et en développement ont déclaré posséder un téléphone intelligent. En 2017, cette part est passée à 42%. Parmi les économies avancées, 72% déclarent posséder un smartphone en 2017, soit le même taux qu'en 2015-16». «L'utilisation des médias sociaux a également augmenté dans les marchés émergents. En 2015-2016, environ quatre adultes sur dix (40%) dans les pays émergents sondés ont déclaré avoir utilisé des sites de réseautage social. En 2017, 53% utilisaient les médias sociaux. Au cours de la même période, l'utilisation des médias sociaux a été généralement uniforme dans de nombreuses économies avancées sondées», ajoute le document publié récemment.

Inde et Afrique subsaharienne à la traîne
Si une «majorité» utilise Internet «dans une grande partie du monde», «l'Afrique subsaharienne et l'Inde sont toujours à la traîne». Les taux de pénétration de l'Internet (mesurés aussi par la possession de smartphones) «restent élevés en Amérique du Nord et dans une grande partie de l'Europe, ainsi que dans certaines parties de l'Asie-Pacifique». Parmi ces pays, la «Corée du Sud est la société la plus connectée», avec «96% des adultes déclarant utiliser Internet». Mais les autres, «ne sont pas loin derrière», avec «environ neuf sur dix déclarent utiliser Internet». Par contre, «seulement un Indien sur quatre déclare utiliser Internet ou posséder un téléphone intelligent». «Au niveau régional, l'Afrique subsaharienne est l'une des régions les moins câblées du globe». Pour PRC, la fracture numérique mondiale «est en grande partie une histoire économique». Cependant, la généralisation de l’utilisation des smartphones a permis de réduire cette fracture. «Dans les 39 pays étudiés, environ 59% de personnes interrogées indiquent posséder un smartphone, de type Galaxy ou un iPhone, et 31% déclarent posséder un autre type d'appareil mobile, tel qu'un téléphone à clapet ou un téléphone à fonctionnalités». Seulement environ un répondant sur dix (8%) dans les 39 pays déclare ne pas avoir du tout d'appareil mobile». Si dans les pays les plus riches on affiche des «taux de possession plus élevés» de smartphones, «l'écart est plus étroit que par le passé» avec les pays en voie de développement (80% au Liban, Jordanie (76%). Même l’usage reste faible dans de nombreux pays d’Afrique (34% au Sénégal, 35% au Ghana, 32% au Nigeria, 13% en Tanzanie, 30% au Kenya), mais aussi en Inde (22%), en Indonésie (27%).

Taux élevés d'utilisation des médias sociaux
Selon l’étude, les taux d'utilisation des médias sociaux sont élevés dans de nombreuses économies avancées, mais «également dans les économies émergentes et en développement». «Par exemple, 75% des adultes jordaniens disent utiliser les médias sociaux. Cela signifie que sur les huit sur dix qui utilisent Internet, 94% sont actifs sur les plateformes de médias sociaux. L'utilisation des médias sociaux est également répandue parmi les utilisateurs d'Internet aux Philippines, en Indonésie, au Liban et en Tunisie». «En revanche, dans certains pays où les taux d'utilisation d'Internet sont élevés, des proportions relativement faibles d'adultes déclarent utiliser les médias sociaux. En Allemagne, par exemple, où 87% des personnes utilisent Internet, moins de la moitié disent utiliser les médias sociaux».
A. Z.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 17-09-2018

AU SUJET DES DERNIÈRES DÉCLARATIONS SUR L’ALGÉRIE
Haftar accuse le Qatar

Le général Haftar a officiellement accusé le Qatar d’avoir voulu «allumer le feu» entre la Libye et l’Algérie en déformant de manière grave les propos tenus par ce dernier quelque temps auparavant. Le général libyen a donc visiblement décidé de passer à

2

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance