Rubrique
Actualités

Abdelaziz Belaïd hier à El-Tarf et Skikda : «Construisons ensemble la nouvelle République»

Publié par Abdelhalim Benyellès
le 05.12.2019 , 11h00
270 lectures

De notre envoyé spécial, Abdelhalim Benyellès
L’avant-dernière journée à l’est du pays, le candidat Abdelaziz Belaïd l’a abordée hier à El-Tarf, une autre région frontalière. Le meeting, qui s’est tenu à la Maison de la culture, a été hautement sécurisé et l’accès minutieusement filtré. Sur la lancée des sorties précédentes, le président du Front El Moustakbel est resté sur la démarche adoptée dans ses discours : un rapport sur la situation socioéconomique qui prévaut dans la wilaya, ses engagements à relever les défis inhérents au développement local, mais il s’est attardé également sur un point qu’il privilégie, à savoir des attaques ciblées en direction du système qui a géré le pays 20 années durant.

Abdelaziz Belaïd a déclaré que l’Algérie souffre au moment où l’Algérien est au rendez-vous de l’élection présidentielle, dont « la majorité a adhéré à cette démarche au moment où une minorité appelle au boycott ». 
Si à Guelma, le candidat a rappelé le parcours de Houari Boumediène, à El Tarf, il l’a fait pour Chadli Bendjedid, comme étant « le père de l’ouverture démocratique en Algérie ». « C’est un héros », a-t-il fait savoir. Et de rappeler qu’ayant côtoyé ces hommes, « mon souhait est de graver mon nom dans l’Histoire ». « Nous devons bâtir ensemble une nouvelle République le 12 décembre », a-t-il clamé, mais s’adressant à ceux qui tournent le dos à ce rendez-vous, il s’est questionné : « Mais que devons-nous faire sans cette élection présidentielle ? »
Critiquant la gestion qui a généré le déséquilibre régional, le candidat Abdelaziz Belaïd a fait savoir qu’El-Tarf dispose de 100 000 ha de terres agricoles, de 116 000 ha de forêts, en sus des richesses aquatiques, et le potentiel naturel d’exploitation du corail qui fait la fierté d’El-Kala et de toute la wilaya d’El-Tarf. 
En conclusion, il a appelé la population d’El-Tarf au vote massif et à lui attribuer leurs voix.  
«J’ai lutté contre le système 
et contre l’impunité»
L’après-midi, le président du Front El Moustakbel s’est rendu à Skikda, où il a animé un meeting dans la salle de la Maison de la culture et maintenu fidèlement sa stratégie de communication respectant les thèmes identiques, et, évidemment, appelé au vote massif pour sa candidature. 
Le candidat à la magistrature suprême a entamé son discours par expliquer la spécificité de ces élections intervenues au lendemain du 22 février. « Le peuple veut décider de son sort mais des parties tentent d’enfreindre cette volonté », a-t-il fait savoir. Parlant du volet économique, il dira qu’il est lié à la stabilité politique. C’est à ce moment qu’il s’est attaqué à la gestion politique. « Cette wilaya recèle toutes les potentialités pour le décollage économique », a-t-il fait savoir. « L’aéroport est un moyen de développement économique, a rappelé le candidat, parlant de l’ouverture à l’investissement. Pour cela, il suffit de mettre en place des lois. Ces lois qui changent au gré des responsables». « Le foncier industriel est souvent détourné », rappelle Abdelaziz Belaïd. Avant d’ajouter que ceux qui détiennent les capitaux hésitent à investir, ce qui génère l’économie informelle. Et de poursuivre ses attaques en direction du système politique, en affirmant que les postes de responsabilité sont monnayés par la « maffia ». Avant de saluer le 22 février qui est venu libérer les Algériens. Et d’avertir : « Ne ratez pas l’occasion du 12 décembre .» « Il ne faut pas attendre », revient-il à la charge. Le candidat s’est montré fort en expliquant qu’il a lutté contre le système et l’« impunité ». 
Revenant à l’élection du 12 décembre, le candidat dira que c’est la seule solution pour les égalités. Abdelaziz Belaïd a conclu en promettant à la population de Skikda de rendre visite à la wilaya après le 12 décembre en tant que Président porteur d’un programme spécial.
A. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 18-01-2020

Communication et rapports avec la presse
Tebboune instaure de nouvelles traditions

Abdelmadjid Tebboune ambitionne de laisser son empreinte dans un domaine où ses prédécesseurs ont peu brillé : celui de la communication. Il rencontrera ce mardi 21 janvier une délégation de responsables de médias privés et publics, prélude

2

Actualités 11:00 | 16-01-2020

Il déposera son dossier d’agrément aujourd’hui
Naissance d’un nouveau parti nationaliste

«L’Alliance des forces nationales pour l’Algérie nouvelle ». C’est la dénomination choisie pour un nouveau parti politique par ses membres fondateurs qui comptent déposer un dossier exhaustif auprès des services du ministère