Voir Tous
Rubrique
Actualités

Le taux d’occupation des lits repart à la hausse Le spectre de la saturation guette les hôpitaux

Publié par Nawal Imès
le 26.10.2020 , 11h00
1474 lectures

L’accalmie au niveau des services dédiés à la prise en charge des patients atteints de Covid-19 n’aura été que de courte durée. Le taux d’occupation des lits repart à la hausse. Dans son dernier bulletin, l’Institut national de santé publique fait état d’une augmentation de l’ordre de 16%, faisant planer une fois de plus le spectre de la saturation des structures de santé.
Nawal Imés - Alger (Le Soir) - Après un bref interlude au cours duquel les statistiques ont fait état de la diminution du nombre de notification de cas confirmés de Covid-19, la courbe repart à la hausse. D’autres indicateurs connaissent le même sort : c’est le cas de celui relatif au nombre d’hospitalisations. L’Institut national de santé publique y consacre son dernier bulletin.
Ses rédacteurs notent qu’à l’échelle nationale, il a été observé une augmentation du taux d’hospitalisation, ces dernières semaines. Ainsi, ce taux passe de 5,94 à 6,89 patients hospitalisés pour 100 000 habitants, soit une hausse de 16%.
Quatre wilayas sont passées au crible, à savoir Sétif, Béjaïa, Jijel et Alger, qui ont vu leur taux d’hospitalisation augmenter, respectivement, de 45,5%, 38,9% et de 20,5% entre le 12 et le 19 octobre. Paradoxalement, le taux d’hospitalisation dans la wilaya de Jijel a diminué de 26,2%, alors que le nombre de nouveaux cas a augmenté de 41,9%.
Les patients admis en réanimation sont également plus nombreux avec une incidence de 23,6% de l’intubation. La wilaya d’Alger enregistre le plus grand nombre de patients hospitalisés en réanimation, en moyenne 74,2 patients par jour.
Durant les sept derniers jours, cette moyenne a augmenté à 16,9% alors qu’à Béjaïa, l’augmentation est de l’ordre de 39%. Ces indicateurs sont une suite logique à l’augmentation des cas positifs notifiés.
L’INSP note, en effet, une augmentation «relativement importante» des notifications des cas confirmés au cours des sept derniers jours. Ces augmentations sont également suivies d’une hausse des hospitalisations, principalement au cours de la dernière semaine.
Pour la majorité de ces wilayas, la proportion du recours aux tests PCR dans le diagnostic est autour de 50%. Alger, Béjaïa, Jijel et Sétif enregistrent une augmentation importante du nombre hebdomadaire de nouveaux cas positifs notifiés. La seule wilaya qui utilise majoritairement les tests PCR dans le diagnostic du Covid-19 est la wilaya de Sétif.
L’INSP conclut que, «à l’échelle nationale, on assiste à une élévation des principaux indicateurs. Cette hausse des indicateurs survient dans un contexte de réactivation de l’infection au Sars-Cov2».
Si personne n’est en mesure d’affirmer que l’Algérie est en passe de subir une seconde vague de contaminations, l’inquiétude gagne autant les responsables que le personnel médical qui est aux premières lignes.
N. I.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 19-07-2021

Après la reconnaissance de son ingérence dans les affaires souveraines de l’Algérie et son action future contre l’unité de son territoire :
Fuite en avant et aventurisme du Makhzen !

Provocation, escalade, hostilité, ingérence, aventurisme, irresponsabilité. Tels sont les principaux mots-clés du dernier épisode fiévreux de la traditionnelle stratégie de la tension adoptée par le Maroc à l’égard de l’Algérie. Cette ultime séquence est illustrée par la nouvelle

2

Pousse avec eux 11:00 | 19-07-2021

ALGÉRIE ! ALGÉRIE ! ALGÉRIE !

J’ « adore » la tonne de messages qui inondent ma boîte et commencent tous par cette