Voir Tous
Rubrique
Actualités

L’OIT met en garde Les conséquences de la pandémie sur le travail seront dévastatrices

Publié par Nawal Imès
le 29.03.2020 , 06h00
791 lectures

Les conséquences de la pandémie de Covid-19 seront dévastatrices sur le monde du travail. Les pronostics de l’Organisation internationale du travail (OIT) ne sont pas optimistes. A travers le monde, le nombre des chômeurs atteindra les 25 millions. Les travailleurs journaliers et les femmes seront les plus impactés. L’Algérie ne fait pas exception. Sans des mesures de soutien aux secteurs les plus fragilisés, le monde du travail paiera une lourde facture.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Alors que la pandémie de coronavirus continue de dévaster plusieurs pays, le monde du travail se prépare quant à lui à en subir les premières ondes de choc. Un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT) sur l’impact de la crise sanitaire sur les emplois est sans appel : le nombre de chômeurs augmentera partout dans le monde.
L’OIT considère que les secteurs des services, du tourisme et du commerce au détail sont les plus fragiles tandis que les travailleurs journaliers, les femmes, les jeunes et les personnes souffrant de pathologies seront ceux qui payeront le plus lourd tribut.
L’organisation met en garde contre le fait que « certaines catégories de personnes risquent d’être touchées par la crise de l’emploi de manière disproportionnée, ce qui pourrait accroître les inégalités. Il s’agit notamment des personnes occupant des emplois peu rémunérés et moins bien protégés, en particulier les jeunes et les travailleurs plus âgés. Les femmes et les migrants sont également concernés ».
Le confinement auquel ont eu recours plusieurs pays a eu pour conséquences directes, la réduction de l’offre de travail mais également la réduction du temps de ce dernier avec des conséquences inévitables sur les revenus des employés.
Selon l’OIT, « le sous-emploi devrait lui aussi s’accroître de manière significative au fur et à mesure que les conséquences économiques de l’épidémie se traduiront par des réductions des horaires de travail et des salaires », ajoutant que dans les pays en développement, « le travail indépendant, qui sert souvent à atténuer l’impact des bouleversements, pourrait ne pas jouer ce rôle cette fois-ci en raison des restrictions de mouvement auxquelles les populations sont soumises ainsi que pour les marchandises ». La baisse du nombre d’emplois entraînera en toute logique aussi des pertes massives en matière de revenus pour les travailleurs, ce qui se traduira par une chute de la consommation des biens et des services, impactant à son tour les perspectives des entreprises et des économies.
L’OIT estime qu’entre 8,8 et 35 millions de personnes supplémentaires dans le monde se retrouveront en situation de travailleurs pauvres. Face à cette crise, l’OIT appelle les Etats à mettre en place une « réponse coordonnée au niveau international » et à prendre des mesures urgentes, « de grande envergure » articulées autour de trois axes : la protection des travailleurs sur leur lieu de travail, la relance de l’économie et de l’emploi ainsi que le soutien aux emplois et aux revenus. La mise en place de ces mesures nécessite, selon l’OIT, l’élargissement de la protection sociale, un soutien en matière de maintien des emplois comme le travail partiel et les congés payés ainsi qu’un allégement fiscal et financier, y compris pour les microentreprises et les petites et moyennes entreprises. Elle évoque également des mesures en matière de politiques fiscales et monétaires ainsi que des prêts et un soutien financier pour des secteurs économiques ciblés.
Des mesures qui doivent impérativement s’accompagner d’un dialogue social pour « instaurer un climat de confiance » et obtenir le soutien de l’ensemble des acteurs, sans lequel il sera difficile d’imposer des mesures qui risquent de faire mal au monde du travail.
N. I.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux