Voir Tous
Rubrique
Actualités

5e jour de confinement total à Blida Les provisions commencent à manquer dans les foyers

Publié par Mohamed Belarbi
le 29.03.2020 , 06h00
1085 lectures

Cinquième jour de confinement à Blida et à chaque jour suffit sa peine. Les habitants de la ville des Roses se sont vu contraints, en effet, de quitter leurs domiciles pour sortir dans la rue avec l’espoir de trouver quoi acheter à leurs familles. Les provisions tendent à se raréfier dans les foyers, et le souk de Blida devient le lieu par excellence où l’on peut trouver quelques variétés de légumes.
Hier matin, un grand nombre de pères de famille s’y sont retrouvés malgré les consignes appelant les citoyens à rester chez eux. Défiant tout respect de la distance de sécurité, ils se bousculent pour acheter de quoi nourrir leur progéniture. Même les véhicules circulaient dans les artères de la ville en dépit des barrages dressés partout. Leurs destinations : les supérettes et les grandes surfaces, d’autant que l’information faisant état de l’arrivage de la semoule dans l’une de ces dernières a vite fait le tour hier. C’est une véritable ruée vers ce produit indispensable de nos jours pour éviter de sortir journellement à la recherche du pain dont un grand nombre de boulangeries a baissé les rideaux.
En outre, nous avons appris qu'afin d'encourager les citoyens à rester chez eux, un hypermarché connu à Blida a mis en service une application internet ayant pour objectif d'acquérir à distance le produit voulu, lequel sera livré à domicile par les agents de cet hypermarché. Sur un autre plan, même le carburant reste introuvable à Blida. Pour ce faire, la direction de Naftal a pris des dispositions, avons-nous appris d'une source proche de cette dernière, pour que les stations privées, fermées depuis le premier jour du confinement, reprennent du service et alléger ainsi la pression sur celles étatiques. Par ailleurs, les Blidéens sont dans l’expectative en matière d’informations sur les bilans du nombre atteint du coronavirus.
Les informations informelles pullulent partout et, surtout, sur les réseaux sociaux où même les noms des personnes contaminées ou décédées y sont donnés. Rien que pour la journée d’hier, l’on avance de bouche à oreille que quatre médecins, exerçant dans les hôpitaux de Blida, ont été contaminés. Faut-il croire ces informations ou bien attendre celles officielles ? S’il est vrai que le pourcentage des personnes atteintes par rapport à l’ensemble des autres wilayas a tendance à diminuer en comparaison avec celui des premiers jours, la vigilance reste toujours de mise, et le confinement reste la seule solution à même de mettre un frein à la propagation du virus
M. B.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Femme Magazine 06:00 | 02-06-2020

Bien-être
3 Remèdes naturels efficaces contre la transpiration

L’été arrive et on a tendance à transpirer davantage. Cependant, la transpiration excessive peut être très désagréable et même gênante. Voici comment lutter contre la transpiration de manière naturelle.

2

Actualités 11:00 | 04-06-2020

Les avocats réclament la présence de Bedoui et Saïd Bouteflika au procès de Hamel
L’ombre des grands absents

L’ombre des absents plane lourdement dans la seconde partie du jugement de Hamel et de ses trois fils. En dépit de l’insistance du collectif de défense des prévenus, Saïd Bouteflika et Nourredine Bedoui n’ont pas comparu durant les deux