Voir Tous
Rubrique
Actualités

Éducation Les sujets du bac passés au crible

Publié par Salima Akkouche
le 25.11.2021 , 11h00
517 lectures
©Fateh / PPAgency

La réforme du baccalauréat n’est toujours pas arrivée. À défaut, le ministère de l’Éducation nationale vient d’installer une commission pour évaluer les sujets de l’examen du bac. Des changements seront sûrement à prévoir dans la conception des sujets pour l’édition 2022 du bac.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Une première, le ministère de l’Éducation nationale se penche sur les sujets du bac et décide de passer au peigne fin les précédents sujets de cet examen.
Belabed veut faire du bac un examen répondant aux normes internationales et actuellement une commission d’inspecteurs est en train d’évaluer la conception des précédents sujets. Un grand chantier mais surtout un travail minutieux sera fait par les inspecteurs qui vont devoir présenter un rapport au ministre.
Belabed ne veut pas voir se répéter les erreurs constatées annuellement sur les sujets du bac pour éviter de toucher à la crédibilité de cet examen. Y aura-t-il du nouveau pour le bac 2022 ? Pas sûr. Mais des changements seront à prévoir dans la conception des sujets. Plus de fautes, promet-on, dans les sujets d’examens à l’avenir. En effet, chaque année, plusieurs erreurs sont constatées dans les sujets des différents examens nationaux.
« On relève chaque année des erreurs dans la conception des sujets », rappelle Boualem Amoura secrétaire général du Satef. Le syndicaliste reste, cependant, septique quant à un réel changement à l’avenir. « On ne peut pas faire du neuf avec du vieux », dit-il.
M. Amoura explique que parmi les inspecteurs qui siègent actuellement dans la commission d’évaluation, il y a ceux qui sont responsables des erreurs constatées dans les précédents sujets. « On ne peut à la fois être juge et partie », dit-il.
Selon M. Amoura, on ne peut pas s’attendre à ce qu’il y ait un changement dans le bac de cette année, tant qu’il n’y a pas de refonte du bac et du système d’éducation en général.
« Le ministre a annoncé la suppression de la 5e mais y aura-t-il un retour vers un enseignement de six années dans le cycle primaire ? Y aura-t-il un changement dans le programme du primaire ? On n’en sait rien », constate le SG du Satef. « On nous parle actuellement du retour de la fiche de synthèse dans l’examen du bac comme s’ils ont inventé quelque chose, alors que cette piste a été évoquée du temps de Benghabrit et elle a été finalisée en 2015 lorsqu’elle a annoncé son application pour le bac 2021 », rappelle
M. Amoura.
Comment sont conçus les sujets du bac ? Premièrement, explique le syndicaliste, les enseignants de chaque matière conçoivent des sujets d’examen. Ensuite, une commission d’experts fait une sélection qui est présentée aux inspecteurs des différentes matières. Et ce sont ces derniers qui font le choix final des sujets de l’examen. Malheureusement, regrette M. Amoura, «nous sommes encore loin des normes internationales dans la conception des sujets».
Ce dernier appelle, entre autres, au retour à un seul sujet d’examen au lieu de deux sujets au choix actuellement.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 01-12-2021

Tripoli au secours de Rabat
Grosses manœuvres contre l'Algérie

Des informations sensibles se bousculent depuis dimanche soir au sujet du retrait de la candidature de la Libye du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA). Une manœuvre dangereuse liée de près aux desseins hostiles contre l’Algérie. Tout part d’une information diffusée dimanche soir par des médias proches du palais royal marocain qui livrent

2

Actualités 11:00 | 02-12-2021

C’ÉTAIT EN 1963, À JÉRUSALEM
Quand les juifs d’Algérie étaient jugés par Israël

Une histoire peu connue du public a lourdement entaché l’histoire de la communauté juive d’Algérie confrontée à un procès peu ordinaire pour ne pas avoir rejoint en masse Israël après l’indépendance de l’Algérie. C’était en 1963, à Jérusalem…