Rubrique
Actualités

GaÏd Salah à propos de le présidentielle : «Nous avons réussi à avorter le complot»

Publié par Kamel Amarni
le 30.11.2019 , 11h00
20991 lectures

L’élection présidentielle du 12 décembre prochain constitue une étape-clé dans le processus de sortie de crise, préconisé et défendu par l’armée, dans le strict cadre de la Constitution et ce, depuis la chute précipitée de Abdelaziz Bouteflika.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Il s’agit là d’une position régulièrement rappelée par le chef de l’état-major de l’ANP, vice-ministre de la Défense nationale, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah. 
A deux reprises, à la fin de la semaine dernière, le patron de l’ANP a tenu à réitérer cette position de principe, immuable et non négociable. Jeudi dernier, à l’occasion d’une visite de travail qu’il effectuait au siège du Commandement de la Garde républicaine, il affirmait encore : « Le peuple algérien, appuyé par son armée qui l’a accompagné de manière sincère et constante dans son élan pacifique pour atteindre ses aspirations légitimes, et qui s’acquitte de ses missions pour préserver la sécurité et la stabilité du pays, protéger les frontières nationales, sauvegarder l’intégrité territoriale et l’unité populaire, a accompli d’énormes avancées sur la voie de la concrétisation de la volonté populaire qui se réalisera grâce à Allah le Tout-Puissant lors de la prochaine échéance électorale du 12 décembre, par l’élection , en toute liberté et intégrité, du prochain Président de l’Algérie .» 
Etape décisive dans le processus du règlement de la crise politique, l’Algérie n’a pas le droit de rater cette présidentielle. Cela va de son avenir, lointain et immédiat, de sa stabilité et de son intégrité en tant qu’Etat et Nation. Ce qui explique la mobilisation permanente de l’institution militaire, a fortiori dans ce contexte si exceptionnel. « Dans ce contexte précisément, dira en effet Gaïd Salah, les efforts consentis par tous les hommes dévoués dans les différentes institutions de l’Etat, à leur tête l’Armée nationale populaire, méritent la reconnaissance de tout un chacun. Ces efforts contribueront certainement à concrétiser le projet nationaliste novembriste, qui mettra l’Algérie indubitablement sur la bonne voie afin d’occuper sa place pionnière et méritée parmi les nations, et pour que ses enfants aient la vie qu’ils méritent dans leur pays, qui possède tant de ressources et  richesses .» 
A mesure qu’approche l’élection, l’enjeu devient de plus en plus précis. Pour les uns et les autres, notamment des tentatives de parties hostiles aux élections, d’entraver ce processus par divers moyens. Y compris diplomatiques, depuis quelques jours. Ce qui fera dire à Gaïd Salah  : « J’ai eu à mettre en garde, auparavant dans mes précédentes interventions, contre une machination abjecte qui cible l’Algérie. Nous avons réussi, grâce à Allah, à la déceler et à avorter le complot que tramaient  la bande et les ennemis de l’Algérie. Ainsi, et grâce à notre conscience, au sein de l’Armée nationale populaire, de la portée de ces desseins tendancieux, et à la prise de conscience par le peuple algérien de leur gravité , nous avons pu les déjouer , soucieux que nous sommes de l’intérêt du pays et de notre engagement à le protéger et à le défendre en toutes circonstances .» Aussi, « dans ce cadre, poursuit le chef d’état-major, la position historique de l’ANP, qui s’est alignée aux côtés du peuple et à préserver l’Etat et ses institutions, présentant des solutions objectives et rationnelles afin de surmonter cette phase, n’a pas été du goût des ennemis de l’Algérie à l’extérieur et leurs relais à l’intérieur. Ces ennemis qui savent pertinemment que l’union et la cohésion entre le peuple et l’armée sont le garant de la sécurité de notre pays. Cela explique pourquoi leurs desseins visent à ébranler les fondements de cette unité à travers la désinformation et le mensonge dont la fausseté s’est avérée devant le peuple algérien. Ce peuple qui sera toujours fier de son armée qui a donné des leçons dans l’allégeance à la patrie et la fidélité au serment des chouhada .» 
Comme pour rappeler ses précédents engagements, à savoir que l’armée ne présente ni ne soutient un candidat, Gaïd Salah dira : « Dans ce sillage, je réaffirme, une fois encore, que le Haut Commandement de l’ANP, qui s’est engagé devant Allah, la patrie et l’Histoire, n’a aucune autre ambition que de veiller à la quiétude et la sérénité des Algériens et à préserver la sécurité, la stabilité et la fierté de l’Algérie, face à l’instigation des ennemis et des conspirateurs .» 
Encore une fois, Gaïd Salah s’est voulu optimiste quant à la réussite du rendez-vous du 12 décembre, affirmant que l’Histoire ne pardonnera pas, par contre, à tous ceux qui ont tourné le dos pour leur pays, en ces moments particulièrement  difficiles. Il dira, en effet, que « les signes de la sortie de la phase actuelle se profilent à l’horizon et les desseins tramés contre l’Algérie sont déjoués. De même, ajoutera Gaïd Salah, les ennemis de l’Algérie et ceux qui lui vouent la haine et conspirent contre son peuple essuieront un échec cuisant. Ils seront à jamais entachés de déshonneur et d’opprobre, preuves de leur abandon de la patrie et du peuple, et les générations à venir connaîtront ces faits, génération après génération .» C’est dire à quel point l’institution considère l’importance de cette élection présidentielle du 12 décembre.
K. A.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de

2

Actualités 11:00 | 08-12-2019

Emin auto :
«Bouchouareb demandait de l’argent pour régler notre situation»

Les représentants de la société Emin auto font, eux aussi, partie des témoins de la partie civile ayant accablé Bouchouareb et les deux anciens Premiers ministres incarcérés. «Nous avons déposé notre dossier en 2015, témoignent ses