Rubrique
Actualités

Conseil de la Nation/APN Ouverture de la session parlementaire ordinaire 2018-2019

Publié par Brahim Taouchichet
le 04.09.2018 , 11h00
165 lectures
©ANIS BELGHOUL
Hier, lundi 3 septembre, a eu lieu l’ouverture de la session parlementaire ordinaire pour l’exercice 2018-2019 sous la présidence d’Abdelkader Bensalah et de l’Assemblée populaire nationale (APN) par son président Saïd Bouhadja.
Lors de cette 8e législature, l’Assemblée nationale aura à étudier des projets de loi à soumettre aux députés, le parachèvement de la révision du règlement intérieur de l’APN.
La décision de l'ouverture de cette session du Conseil de la nation, indique-t-on, intervient «après concertation avec l'Assemblée populaire nationale (APN) et le gouvernement», et ce, lors de la réunion du bureau du Conseil de la nation. L’hémicycle du Conseil n’a pas réuni les 145 sénateurs vu qu’une partie d’entre eux a tenu à boycotter l’ouverture de la session en solidarité avec le sénateur de Tipasa Boudjouher Malik, radié du RND pour «son implication dans une affaire de corruption» en août dernier. Parmi ces contestataires, on note ceux du FLN, du RND et du tiers présidentiel.
Au cours de son intervention, le président du Conseil de la nation a souligné que si la dernière session était marquée par la dimension législative des projets de lois, la prochaine portera une empreinte politique compte tenu des prochaines échéances électorales dont la présidentielle et le renouvellement partiel du Sénat qui verra l’entrée en application du règlement intérieur.
Au programme du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah aura du pain sur la planche en matière de dossiers à traiter par l’institution qu’il dirige. Il en est ainsi de la prochaine loi de finances qui sera la «référence» en matière de suivi de la situation économique du pays dans le nouveau modèle de croissance qui vise à la diversification et au renforcement de l’économie nationale dans la phase de transition.
L’orateur insiste sur l’apport des sénateurs pour l’enrichissement de cette loi de finances lors des débats qui auront lieu à travers les points de vue des uns et des autres de la même façon pour les autres dossiers qui lui seront soumis par le gouvernement. Dans son allocution, le président du Sénat affiche son optimisme quant aux bonnes conditions qui entourent cette rentrée sociale en dépit de quelques «difficultés passagères» grâce notamment aux emplois créés suite aux grands projets de développement.
Par ailleurs, le bureau du Conseil de la nation aura à coordonner ses activités avec le gouvernement s’agissant du nouveau siège de l’Assemblée populaire nationale et qui soit à la hauteur de sa symbolique. Abdelkader Bensalah ne pouvait clore son allocution sans en appeler de nouveau au Président Abdelaziz Bouteflika de briguer un nouveau mandat pour les intérêts supérieurs de la nation comme la stabilité du pays, l’ouverture des perspectives prometteuses pour la jeunesse. «De cette tribune, j’en appelle à la classe politique pour qu’elle élève le niveau des débats et s’écarter des attaques stériles et de ne pas attenter aux symboles de l’Etat», dit-il en insistant aussi sur le rôle des leaders d’opinion, comme la presse et la société civile afin d’assurer un climat serein et propice à la prochaine élection présidentielle, dans un «esprit démocratique, transparent et intègre».
En conclusion de son allocution, le président du Conseil de la nation appelle les membres de son institution à plus d’assiduité lors des travaux de cette prochaine session.
B. T.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

3

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS

Nouvelles tensions diplomatiques

4

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE

Les clefs de cette nouvelle crise

5

Actualités 11:00 | 19-09-2018

STAFF DE OUYAHIA

Absence de cohésion