Rubrique
Actualités

Tizi-Ouzou Une cellule de veille sanitaire mise en place

Publié par S. A. M.
le 28.08.2018 , 11h00
136 lectures
Les rumeurs sur des cas de choléra déclarés à Tizi-Ouzou n’ont pas tardé à faire réagir les autorités sanitaires au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou. Celles-ci, par la voix du Pr Ziri, DSP (directeur de la santé et de la population) de la wilaya, ont opposé un démenti formel à toutes ces allégations qui ont circulé parmi la population, via notamment les réseaux sociaux.
«Aucun cas de choléra n’a été détecté au niveau de notre wilaya», nous confie le Pr Ziri, joint au téléphone dans l’après-midi d’hier. «Les analyses effectuées sur les trois patients qui ont été admis, ces dernières quarante-huit heures, au CHU de Tizi-Ouzou pour des diarrhées, démontrent formellement qu’il ne s’agit nullement d’une infection due à la bactérie responsable de l’épidémie cholérique», tenait-il à rassurer, confirmant les informations qui nous ont été données par une source autorisée au niveau du CHU Nédir qui, elle, parle de trois cas de diarrhées pour intoxication alimentaire et dont les victimes ont pu regagner leurs domiciles suite à leur prise en charge médicale.
Par ailleurs, une réunion de travail a été tenue, hier après-midi, au niveau du cabinet du wali. Présidée par le SG de la Wilaya de Tizi-Ouzou en présence du Pr Ziri, cette réunion a regroupé les P/APC, les chefs de daïra, les chefs de service d’hygiène des APC, les responsables des établissements hospitaliers et des directeurs de l’exécutif de wilaya, notamment ceux chargés du secteur de l’eau, de l’agriculture et du commerce. Au cours de cette rencontre, le DSP a présenté un point de situation sanitaire au niveau de la wilaya où il n’est fait état d’aucun cas de choléra.
Un dispositif de veille sanitaire impliquant les responsables de la prévention au niveau des structures hospitalières a été mis en place. «Instruction leur a été donné pour recueillir toute information relative à des cas de vomissements ou de diarrhées qui viendraient à être enregistrés au niveau des services des urgences, puis de lancer les investigations nécessaires pour parer à toute éventualités», affirme le Pr Ziri qui souligne également que les directeurs du commerce, de l’agriculture et de l’hydraulique prennent les mesures de contrôle et de prévention nécessaires en pareille situation. Ces mesures ont trait, notamment, au contrôle des points d’eau, de l’alimentation collective (salle des fêtes).
D’autres mesures préventives sont en outre annoncées. Il s’agit, entre autres, de la destruction systématique de tout champ de pastèques suspecté d’être arrosé aux eaux usées.
S. A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS
Nouvelles tensions diplomatiques

Irritée par les comportements de Paris, Alger a, à l'évidence, décidé de ne plus rester les bras croisés. Entre les deux capitales, la tension est désormais très perceptible, et l'Algérie est quant à elle bien décidée à crever l'abcès lors de la réunion de la Comefa qui

2

Périscoop 11:00 | 24-09-2018

Tliba, persona non grata au FLN

Le célèbre député de Annaba, Baha-Eddine Tliba, est décidément persona non grata au FLN. Lors de la réunion des mouhafedhs tenue samedi dernier au Mouflon d’Or à Alger, le SG du FLN apercevant Tliba dans les alentours lui envoya un