Rubrique
Actualités

L’origine de la propagation dans quatre autres wilayas reste inconnue Une nouvelle source de contamination de choléra a été identifiée à Blida

Publié par Salima Akkouche
le 08.09.2018 , 11h00
1381 lectures
Le ministère de la santé a annoncé une nouvelle source de contamination de choléra. Un vibrion cholérique a été identifié au niveau du oued Béni Azza dans la wilaya de Blida, le plus important foyer de l’épidémie. L’origine de la propagation de la bactérie dans les autres wilayas contaminées, Alger, Aïn Defla, Médéa et Bouira, le premier point de départ de l’épidémie, reste encore non identifié.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - L’institut pasteur d’Algérie explique que «un vibrio cholerae a été identifié dans l’oued nommé Béni Azza traversant la commune de Khazrouna, principal foyer de la wilaya de Blida». Ce oued reste donc la source principale de contagion dans la wilaya de Blida qui a enregistré 30 cas confirmés de choléra.
Une première source a été également identifiée dans la wilaya de Tipasa qui a enregistré 14 cas confirmés de choléra.
L’origine de la contagion reste cependant inconnue dans les autres wilayas touchées par l’épidémie notamment dans la capitale qui a enregistré 13 cas confirmés ou encore à Aïn defla et Médéa qui ont enregistré respectivement un cas confirmé. La source de l’épidémie reste surtout non identifiée encore dans la wilaya de Bouira, le point de départ de l’épidémie et dont les deux décés causés par le choléra sont issus de la région de Bir Ghbalou dans la commune de Aïn Bessam.
Dans un communiqué rendu public, l’institut pasteur d’Algérie a rappelé que depuis le 7 août 2018, «nous assistons dans certaines localités isolées dans les wilayas de Bouira (haouch Mrabhia, Raouraoua), Blida (quartier Khazrouna, et Berayane), Tipaza (Ahmer El Aïn) à l’apparition de cas de gastro entérite aiguë avec diarrhées profuses cholériformes survenant chez des personnes vivant au sein d’une même famille. L’identification du germe en cause a révélé la présence de vibrio cholerae 01 sérotype Ogawa chez 83 patients admis aux services des maladies infectieuses de l’hôpital de Boufarik et d’El Kettar à la date du 6 septembre 2018 sur un total de 217 cas suspects. On déplore deux décès. L’épidémie reste circonscrite au niveau de la wilaya de Blida seulement». Le ministère de la santé qui précise que toutes les dispositions pour le traitement de l’oued seront prises en communication avec les secteurs concernés afin d’éviter l’apparition d’autres cas, rappelle que le dispositif de veille sanitaire mis en place depuis le début de l’épidémie demeure en vigueur jusqu'à l’extinction totale de celle-ci.
Selon le ministère de la santé, l’élimination de l’épidémie sera déclarée, seulement une fois qu’aucun cas ne soit enregistré pendant plusieurs jours consécutifs. Cependant, la panique sur la propagation de l’épidémie semble derrière nous.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 19-09-2018

Les portables de l’aéroport

Lors d’un contrôle à travers le scanner mixte douane-police de l’aéroport Houari-Boumediène, des passagers ont été interpellés pour introduction frauduleuse de téléphones portables. Les deux voyageurs en provenance

2

Soit dit en passant 11:00 | 20-09-2018

Tous ont combattu ! Qui a trahi ?

Est-ce que l’une ou l’un d’entre vous comprend par quel miracle l’Algérie continue à nous

3

Actualités 11:00 | 22-09-2018

ALGER-PARIS

Nouvelles tensions diplomatiques

4

Actualités 11:00 | 19-09-2018

STAFF DE OUYAHIA

Absence de cohésion

5

Actualités 11:00 | 23-09-2018

ALGÉRIE-FRANCE

Les clefs de cette nouvelle crise