Rubrique
Actualités

Un débat général bientôt ouvert Vers la révision du système de retraite

Publié par Salima Akkouche
le 11.05.2019 , 11h00
10067 lectures

Le système de retraite va être révisé. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a annoncé jeudi qu’un large débat sera bientôt ouvert, avec tous les concernés sans exclusion, pour trouver un consensus sur un nouveau régime de retraite. Selon Tidjani Hassan Haddam, le système de gestion de la Caisse nationale des retraites sera revu.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Le ministre du Travail, qui a réuni jeudi les directeurs des agences de wilayas de la Caisse nationale des retraites, a indiqué qu’un audit sur la gouvernance de la Caisse a été mis en place, afin d’améliorer la gestion des ressources et des dépenses. « Ce n’est qu’après la rationalisation des dépenses de fonctionnement et d’investissements qu’on pourrait parler de rééquilibrer la Caisse», a déclaré Tidjani Hassan Haddam qui a souligné que cette phase a été terminée. La prochaine étape ? Revoir le système de retraite. Mais il n’est pas question d’exclure qui que ce soit, a rassuré le premier responsable du secteur. Ce dernier a déclaré qu’après le mois de Ramadhan, un débat de société sera ouvert pour revoir le système de retraite. Selon le ministre du Travail, la révision du système de retraite est un projet sociétal. C’est pourquoi, assure-t-il, le débat général sur la révision du régime de retraite ne va exclure personne. Car, souligne
M. Haddam, «c’est avec l’implication de tous que nous pourrons aboutir à un résultat ». D’ailleurs, le ministre du Travail se dit ouvert à toutes les propositions.
Evoquant la situation financière de la Caisse nationale des retraites, le ministre du Travail a rappelé que la Caisse a bénéficié d’un prêt à taux bonifié de 500 milliards de dinars pour combler son déficit et assurer la couverture des pensions de retraites. « Pour cette année et les années à venir, la Caisse va continuer à recevoir de l’argent avec un prêt à un taux bonifié pour assurer l’engagement de l’Etat à assurer la retraite de tous les retraités », a-t-il rassuré. M. Haddam a indiqué que la CNR fait face, depuis des années, à des difficultés financières dues notamment à la faible croissance des revenus de cotisations, particulièrement durant la période allant de 2015 à 2018, et à l'augmentation constante des dépenses avec un taux de croissance annuel estimé à 18% entre 2010 et 2018. Parmi les facteurs ayant également causé le déficit de la Caisse, le ministre a cité la revalorisation annuelle des avantages de retraite, qui a fait augmenter la moyenne des pensions de 80% durant la période 2010-2018, l'augmentation des salaires à partir de 2012 et le départ massif à la retraite anticipée. Par ailleurs, le directeur général de la CNR a indiqué que jusqu’à fin avril 2019, la Caisse comptait plus de 3, 2 millions de bénéficiaires contre 2,6 en 2014.
Selon M. Mellouka, les dépenses annuelles de la Caisse sont passées de 803 milliards DA en 2014 à 1,3 milliard DA fin 2018.
S. A.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 18-05-2019

Ouyahia, Sellal, Benyounès et d’autres ministres et responsables auditionnés jeudi
Séisme chez les anciens soutiens de Bouteflika

Les hommes d’affaires détenus dans le cadre de la lutte anticorruption ont visiblement fourni à la justice des éléments, ce qui a eu pour effet de provoquer un véritable séisme dans les rangs des anciens ministres et hauts responsables ayant servi

2

Périscoop 11:00 | 19-05-2019

Pas de CAN pour la Télévision algérienne

Il semble bien que la Télévision nationale n’aura pas les droits de retransmission des matchs de la Coupe d’Afrique de football qui aura lieu en Egypte. En effet, on apprend que le détenteur des droits, en