Périscoop : Le prix de la discorde

Entre les éleveurs et les transformateurs de lait, rien ne va plus. Les transformateurs se plaignent de la décision prise par l'Onil de fixer un plafond pour le prix du lait cru collecté. Ils voudraient pouvoir négocier le prix directement avec les éleveurs. Une éventualité que ces derniers redoutent, craignant de subir le diktat des laiteries.

Nombre de lectures :

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable