Rubrique
Culture

L’artiste française expose à la galerie Kahlane Alexa, la fée des villes

Publié par Kader Bakou
le 11.11.2019 , 11h00
119 lectures

Alexa Belouizdad a des doigts de fée. Tout ce qu’elle touche se transforme en œuvre d’art. Le plus beau, c’est que cette artiste plasticienne française et «algérienne de cœur, depuis une douzaine d’années», travaille sur une «matière première», généralement, jetée après usage et destinée à la décharge publique.
A la galerie d’art Kahlane, située au niveau 108 du Centre des arts de Riadh El Feth, à Alger, le visiteur a l’occasion de voir, d’admirer de près ou même d’acheter ses belles créations. Un sac à main pour femme attire le regard. On dirait qu’il est fabriqué par une grande marque de la mode et de l’élégance féminine. Des bouteilles en verre joliment décorées trônent sur une table adossée à un mur de la galerie. Tout près sont visibles des porte-monnaies ou des porte-documents tout aussi finement travaillés. Le clou de l’expo est certainement ce collier traditionnel algérien paraissant comme peint ou sculpté dans un tableau. 
Alexa Belouizdad, souvent, explique aux visiteurs que c’est bel et bien un travail de récupération et de recyclage qu’elle réalise à partir de matières usagées. Un message écologique est évidemment derrière ce beau travail de récupération qui joint l’utile à l’agréable.
«Je veux redonner une seconde vie à ce qui est considéré comme des déchets», nous explique l’artiste autodidacte. «Le concept ‘‘Réduire-Réutiliser-Recycler’’ pour l'environnement me parle. Mon art consiste à récupérer des déchets (bouteilles verre et plastique, bocaux, emballages, briques de lait, sachets, journaux, magazines, etc.), puis les transformer pour leur donner une seconde vie et réaliser des créations uniques. C'est une autre façon de recycler», explique-t-elle plus longuement. 
Alexa Belouizdad, née Mlle Laurent à Versailles, la ville des rois, près de Paris, a commencé ce travail chez elle à la maison, sans penser, au début, à participer aux expositions. Mais, comme le dit bien l’adage, c’est en forgeant qu’on devient forgeron. Commencent alors les expositions. 
Depuis plus de quatre ans, elle est devenue artiste plasticienne spécialisée dans le recyclage sous le nom d'«Alexa Créations» (page Facebook : Alexa Créations). 
Sa plus récente expo s’est déroulée à la galerie d’art de l’hôtel Sofitel d’Alger. Depuis environ une année, elle a aussi à sa disposition, de manière permanente, la galerie Kahlane de Riadh El Feth. Le visiteur et l’amoureux de l’art ont ainsi la possibilité d’acquérir le produit de leur choix même si, souvent, le choix est difficile.
L’artiste réalise, parfois, un travail sur commande et selon les goûts et vœux du client.
Parmi ses projets figure celui de réaliser davantage de tableaux, de paravents, de tabourets ou de tables gigognes. Alexa Belouizdad participera très prochainement à une exposition collective de produits de l’artisanat au Sofitel d’Alger. Comme ce sera bientôt le marché de Noël, ses créations seront en relation avec l’événement et les fêtes de fin d’année comme les sapins de Noël ou les bonhommes de neige. Avec Alexa Belouizdad, rien ne se perd, tout se transforme… en œuvres d’art !
Kader B. 

 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 05-12-2019

Sellal au juge :
«J’ai signé sans savoir ce que je signais»

Second arrivé à la barre, Abdelmalek Sellal a répondu à toutes les questions qui lui étaient posées d’une voix inaudible. Contrairement à Ouyahia, son audition a duré moins de temps. Elle a porté sur les avantages accordés aux hommes d’affaires dans l’automobile mais également le financement occulte de la campagne électorale de Abdelaziz Bouteflika.

2

Périscoop 11:00 | 07-12-2019

Bensalah prépare son retour

L’audience accordée jeudi dernier par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, à son remplaçant au Sénat, Salah Goudjil, a été l’occasion, affirme-t-on de bonne source, de faire le point de situation au niveau de