Rubrique
Faits divers

MOSTAGANEM 5 ans de prison pour le quadra violeur

Publié par Abder Bensadok
le 06.12.2018 , 11h00
665 lectures

L’adolescent de 16 ans qui faisait du stop avait accepté en toute confiance de monter dans un véhicule ignorant que le conducteur était un pervers sexuel. 
Un évènement malheureux a marqué un tournant dans la vie de ce jeune garçon le mois d’avril dernier. 
En faisant du stop, il a été pris par un homme de 46 ans qui l’a amené tout près de la plage à Aïn Brahim pour l’obliger ensuite à se mettre à l’arrière du véhicule. 
Le pauvre était loin de se douter qu’en montant dans cette voiture, il s’embarquait pour un sinistre voyage. Quand il comprit le piège, il est trop tard, les portières arrière étaient verrouillées et il se retrouve seul sur une petite route forestière menant à la plage. 
Il a essayé de repousser son agresseur en criant mais l’agresseur est sans pitié et l’abuse de force. 
Quelques instants plus tard après ce forfait,  la gendarmerie qui faisait une ronde dans cet endroit surprit le violeur qui est aussitôt arrêté. 
À la barre, l’accusé a reconnu les faits qui lui étaient reprochés mais minore ce qui s’est passé, il s’est attaqué à la moralité de la victime évoquant un consentement mais il avoue qu’il ne l’a jamais violé. Finalement, la justice se trouve face aux dires du plaignant pour évaluer ce qui a pu se produire dans un endroit aussi désert à pareille saison, alors se pose la crédibilité du témoignage du jeune garçon et du certificat de constatation du légiste.  
La défense a tenté par tous les moyens de disculper l’accusé et de le réhabiliter vers un autre grief moins grave que celui reproché. Le représentant public avait requis 8 ans de prison ferme. Après les délibérations, l’inculpé est condamné à 5 ans de prison ferme.
A. Bensadok

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CANDIDATURE DE BOUTEFLIKA
La France officielle consent

La France aux commandes a pris acte sans réserve de la candidature de Bouteflika. Une option à laquelle elle était déjà préparée alors que des critiques particulièrement virulentes sont émises dans les milieux médiatiques et les faiseurs d’opinions. A Alger, le personnel diplomatique en place scrute à la loupe les nouveaux