Rubrique
Faits divers

Affaire du magistrat retrouvé assassiné dans un puits à Sidi-Bel-Abbès La femme de la victime, sa fille et un complice sous mandat de dépôt

Publié par A. M.
le 11.12.2018 , 11h00
679 lectures

Tard dans l’après-midi du dimanche, le procureur de la République de Sidi-Bel-Abbès a ordonné l’écrou de la femme et de la fille du magistrat assassiné et un autre complice de Blida.
Cette affaire sordide, qui a éclaboussé une famille notable de Sidi-Bel-Abbès et secoué les habitants, remonte à mercredi dernier lorsque le corps d’un magistrat, exerçant à la wilaya de Chlef, a été découvert dans un puits, au cimetière de Sidi-Bel-Abbès. 
Aussitôt, une enquête a été ouverte par la police. Selon les informations recueillies, la victime, El Henani Mohamed, âgé de 61 ans, magistrat au tribunal de Chlef, frère du sénateur et actuel président du club de l’USMBA, El Henani Abdelghani, avait disparu la nuit du mercredi dernier. Il aurait été assassiné au domicile conjugal de sa troisième femme, mère d’un enfant de 9 ans, était présente aussi la fille de la victime dont la troisième épouse est la marâtre. 
Il aurait reçu des coups de marteau à la tête et des coups de ciseau au niveau du cou. Il serait resté deux jours dans la salle de bains avant que son corps ne soit mis dans un sac en plastique et jeté dans un puits. 
Une autre personne, un universitaire de Blida connu via Facebook, a été arrêtée par la police pour avoir joué un rôle dans cette affaire. 
Quant au mobile de l’assassinat, plusieurs thèses ont été évoquées. 
En tout cas, la femme, la fille et le jeune de Blida ont été arrêtés et écroués dimanche en attendant leur procès.
A. M.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 20-02-2019

CRITIQUÉ POUR SON SOUTIEN À ALI GHEDIRI
Mokrane Aït Larbi s’explique

Le soutien qu’apporte le célèbre avocat Mokrane Aït Larbi à la candidature de l’ancien général-major Ali Ghediri a généré des critiques, mais

2

Actualités 11:00 | 21-02-2019

Plus de quarante projets pour fluidifier le trafic routier
Fin des embouteillages à Alger ?

Le wali d'Alger a annoncé hier que plus de quarante projets sont en cours de réalisation pour gérer et fluidifier la circulation dans la capitale. Des projets de plusieurs milliards de dinars dégagés par le Trésor public, a souligné Abdelkader Zoukh qui a cité