Voir Tous
Rubrique
Flash

Foot / Qualif. Mondial-2022 405 millions DA pour la retransmission des matchs des "Verts"

Publié par LSA
le 24.09.2021 , 15h53
1281 lectures

Quatre-cent-cinq millions de dinars seront accordés à l'Etablissement public de télévision pour l'acquisition des droits de retransmission TV des matchs de l'Algérie en qualifications du Mondial-2022 de football, selon le dernier numéro du Journal officiel.

Le décret présidentiel n. 21-353 du 15 septembre 2021 porte en effet sur la création au sein de la nomenclature du budget de fonctionnement du ministère de la Communication, d'un chapitre intitulé "Administration centrale - Dépenses liées à l'acquisition des droits de retransmission TV des matchs qualificatifs à la coupe du monde de football 2022 (Dotation à verser à l'établissement public de télévision)". 

Il porte aussi sur le transfert de crédits au budget de fonctionnement du ministère de la Communication. Selon l'article 2, il est annulé, sur 2021, un crédit de 405 millions de dinars applicable au budget des charges communes et au chapitre "Dépenses éventuelles - Provision groupée".

L'article 3 stipule qu'il est ouvert, sur 2021, un crédit de 405 millions de dinars applicable au budget de fonctionnement du ministère de la Communication et au chapitre "Administration centrale - Dépenses liées à l'acquisition des droits de retransmission TV des matchs qualificatifs à la coupe du monde de football 2022 (Dotation à verser à l'établissement public de télévision)". 

Synthèse LSA - APS

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Contribution 11:00 | 25-10-2021

Réflexions sur l’enseignement des mathématiques en Algérie

Depuis la naissance des mathématiques en Grèce antique, on n’a pas cessé de les caricaturer en disant que tous ceux qui n’ont pas de répulsion pour elles sont voués aux belles carrières professionnelles. Rien n’est plus faux, si

2

Actualités 11:00 | 23-10-2021

Généralisation de l’arabe dans les administrations
Un autre ministère interdit l’usage du français

La généralisation de la langue arabe constitue visiblement la priorité de certains secteurs d’activité. Après le ministère de la Jeunesse et des Sports, c’est au tour de celui