Voir Tous
Rubrique
Flash

Communiqué du gouvernement Levée du couvre-feu sur l’ensemble du territoire national

Publié par LSA
le 18.10.2021 , 17h04
1006 lectures

En application des instructions de Monsieur le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid TEBBOUNE, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale et au terme des consultations avec le comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) et l'autorité sanitaire, le Premier Ministre Monsieur Aïmene BENABDERRAHMANE a décidé des mesures à mettre en œuvre au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus (COVID-19).

 

S’inscrivant toujours dans l’objectif de préserver la santé des citoyens et à les prémunir contre tout risque de propagation du Coronavirus (COVID-19), ces mesures visent, au regard de la situation épidémiologique, à alléger le dispositif actuel de protection et de prévention.

 

Les mesures édictées ci-après sont prévues pour une période de vingt et un (21) jours et prennent effet à compter du mercredi 20 octobre  2021.

 

1- En matière de confinement partiel à domicile :

 

La levée de la mesure de confinement partiel à domicile actuellement applicable dans les vingt-trois (23) wilayas concernées.

 

 

2- En matière d’activités sociales  et économiques :

 

 

- La reconduction des mesures applicables aux marchés ordinaires et aux marchés hebdomadaires se rapportant au renforcement du dispositif de contrôle par les services compétents afin de s’assurer du respect des mesures de prévention et de protection et de l’application des sanctions prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre des contrevenants.

 

3- En matière de regroupements et rassemblements publics :

 

- La reconduction de la mesure d'interdiction, à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements.

 

- La reconduction de la mesure relative au retrait définitif de l’autorisation d’exercice de l’activité pour les salles des fêtes qui enfreignent l’interdiction en vigueur.

 

Le Gouvernement rappelle que la levée de la mesure de confinement partiel à domicile sur l’ensemble du territoire national, consécutivement à la diminution des cas de contamination enregistrée ces derniers jours, ne signifie pas pour autant que le risque soit totalement écarté et qu’elle ne doit pas conduire au relâchement de la vigilance de la part des citoyens. Bien au contraire, la levée de la mesure de confinement doit inciter à soutenir cette tendance à la baisse du taux d’incidence de l’épidémie, mais à condition que les citoyens poursuivent, de manière rigoureuse, le respect des gestes barrières ainsi que l’application des différents protocoles sanitaires adoptés par le comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales.

 

A ce titre, le Gouvernement insiste sur l’importance de la vaccination qui ne connait pas encore le rythme et la dynamique souhaités, alors qu’elle constitue le meilleur moyen de prévention et de protection des citoyens et de la société en général. Comme elle demeure l’élément essentiel concourant à la normalisation de la situation et à la reprise totale des activités économiques et sociales ; car plus on avancera dans la vaccination, plus on s’éloignera du recours aux mesures restrictives à la mobilité. 

 

A cette occasion, il réitère ses appels en direction des citoyennes et des citoyens non encore vaccinés à l’effet de participer massivement aux campagnes de vaccination qui se poursuivent à travers le territoire national et ce, dans l’objectif de prémunir nos concitoyens de la gravité des effets de cette pandémie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 02-12-2021

C’ÉTAIT EN 1963, À JÉRUSALEM
Quand les juifs d’Algérie étaient jugés par Israël

Une histoire peu connue du public a lourdement entaché l’histoire de la communauté juive d’Algérie confrontée à un procès peu ordinaire pour ne pas avoir rejoint en masse Israël après l’indépendance de l’Algérie. C’était en 1963, à Jérusalem…

2

Périscoop 11:00 | 05-12-2021

Pas un mot de français

Les organisateurs de la conférence nationale sur la relance de l’industrie ont tout simplement évité l’usage du français. Les documents distribués à l’occasion de l’ouverture