Rubrique
Le Soir Auto

Rolls Royce Le luxe investit les SUV

Publié par LSA
le 08.08.2018 , 11h00
89 lectures

Alors que Rolls Royce s'est enfin lancé sur le marché des SUV, certains imaginent à quoi pourraient ressembler de nouveaux véhicules dérivés de ce luxueux baroudeur. 
Et un constructeur de plus à avoir cédé aux sirènes du juteux segment des SUV... Avec le Cullinan, Rolls Royce se lance à son tour sur ce marché, qui semblait pourtant si éloigné de sa philosophie d'origine. 
Mais au moins, la firme britannique a le mérite de proposer directement le véhicule le plus luxueux jamais sorti sur ce segment.
Reste maintenant à savoir si Rolls Royce pourrait aller encore plus loin, en proposant par la suite d'autres modèles dérivés de son nouveau SUV. Quoi qu'il en soit, certains se sont déjà laissés aller à imaginer diverses choses plus ou moins farfelues, comme X-Tomi Design. Quelques-uns de ces véhicules pourraient sembler d'ailleurs assez vraisemblables, comme le dérivé coupé trois portes, qui le rapprocherait d'un break de chasse, à la manière du récent Range Rover SV Coupé. La variante rabaissée et plus sportive, avec son bouclier très ajouré, ses bas de caisse plus enveloppants et son becquet proéminent, ne semble pas non plus si improbable que ça. Même si elle correspond moins à l'esprit de la marque. Le cabriolet, malgré sa silhouette d'une lourdeur sans équivalent, pourrait peut- être séduire quelques richissimes clients en mal d'exotisme, en proposant un cocktail encore jamais vu. 
Mais pour ce qui est de la version pick-up, le succès semble en revanche moins certain.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 16-10-2018

AFFAIRE KAMEL EL BOUCHI, GÉNÉRAUX-MAJORS EMPRISONNÉS...
Louh élude les sujets qui fâchent

Le lendemain de l’arrestation et de l’emprisonnement de 5 généraux-majors de l’ANP ( Armée nationale populaire), pas des

2

Actualités 11:00 | 17-10-2018

BOUHADJA INTERDIT DÉSORMAIS D’ACCÈS À L’APN
Vers l’élection d’un autre président

Face au refus obstiné de Saïd Bouhadja de déposer sa démission du poste de président de l’Assemblée populaire nationale, le pouvoir passe à l’acte : une destitution en règle du président «rebelle» et l’élection de son remplaçant dans les tout prochains jours. Sur instruction de la présidence, un plan est mis en place dans ce sens et qui a été enclenché, lundi dernier, par une première étape exécutée par