Voir Tous
Rubrique
Monde

Brésil 58 villes annulent l'édition 2022 du carnaval en raison de la Covid-19

Publié par R. I.
le 25.11.2021 , 11h00
30 lectures

Au moins 58 villes des États de Sao Paulo et de Minas Gerais, dans le sud-est du Brésil, ont décidé d'annuler les célébrations du carnaval 2022 par crainte d'épidémies de Covid-19, a rapporté mardi la presse locale.
Le célèbre festival brésilien avait été annulé en 2021 pendant la deuxième vague d'infections et de décès liés à la Covid-19 dans ce pays d'Amérique du Sud.
Selon la presse locale, quatre villes du Minas Gerais et 54 de Sao Paulo ont décidé d'annuler les célébrations cette année également, notamment Franca, Sorocaba, Suzano, Botucatu, Poa et Mogi das Cruzes.
«Pendant le carnaval, des gens de tout le pays vont aller et venir. Nous ne pouvons plus prendre de risques après tout ce que nous avons subi à cause de la pandémie», a déclaré à la presse, le maire de Franca, Alexandre Ferreira.
En outre, plusieurs villes sont confrontées à une crise financière, notamment Poa et Sorocaba, qui ont retiré leurs subventions pour le carnaval 2022.
La ville de Sao Paulo procédera à son défilé officiel au Sambadrome et à ses fêtes de rue, pour lesquelles 867 groupes de quartier se sont inscrits.
 Rio de Janeiro, la ville brésilienne la plus célèbre pour son carnaval, a également confirmé son intention de maintenir les célébrations de l'année 2022. 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 01-12-2021

Tripoli au secours de Rabat
Grosses manœuvres contre l'Algérie

Des informations sensibles se bousculent depuis dimanche soir au sujet du retrait de la candidature de la Libye du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA). Une manœuvre dangereuse liée de près aux desseins hostiles contre l’Algérie. Tout part d’une information diffusée dimanche soir par des médias proches du palais royal marocain qui livrent

2

Actualités 11:00 | 02-12-2021

C’ÉTAIT EN 1963, À JÉRUSALEM
Quand les juifs d’Algérie étaient jugés par Israël

Une histoire peu connue du public a lourdement entaché l’histoire de la communauté juive d’Algérie confrontée à un procès peu ordinaire pour ne pas avoir rejoint en masse Israël après l’indépendance de l’Algérie. C’était en 1963, à Jérusalem…