Rubrique
Monde

Tunisie Les autorités «satisfaites» de la libération des ouvriers tunisiens enlevés en Libye

Publié par Agence
le 19.02.2019 , 11h00
136 lectures

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a exprimé sa «satisfaction» suite à la libération des quatorze ouvriers tunisiens enlevés jeudi par des éléments armés dans la ville libyenne de Zaouia, a rapporté hier l'agence de presse tunisienne, TAP. 
Selon un communiqué, repris par la TAP, le ministre tunisien des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a eu une conversation téléphonique dimanche avec son homologue libyen, Mohamed Tahar Siala, et a exprimé «sa satisfaction» de la libération des ressortissants tunisiens, remerciant les autorités libyennes et le gouvernement d'union nationale libyen, «pour leur engagement à suivre de plus près, cette affaire et à déployer les efforts nécessaires pour assurer la sécurité et la libération des ouvriers tunisiens enlevés». 
Khemaies Jhinaoui, ajoute le communiqué, «a été en contact permanent» avec son homologue libyen Mohamed Tahar Siala pour suivre le cours de cette affaire. Le consulat général de la République tunisienne à Tripoli a coordonné également avec les autorités libyennes en suivant l'affaire. 
Le ministère a précisé que «des contacts ont eu lieu avec les tunisiens libérés pour se rassurer de leur état de santé», selon la même source. 
Pour le président de l'Observatoire tunisien des droits de l'homme, Mustapha Abdelkébir, l'opération de libération des tunisiens enlevés «est le résultat des efforts déployés par le consulat tunisien à Tripoli et l'Observatoire ainsi que par plusieurs parties libyennes».  
Les forces de sécurité ont «pris d'assaut le lieu de leur détention et ont pu les libérer sans combats. Aucune victime n'est à déplorer», a déclaré le chef de la section média à la direction de la sécurité de Zawiya, Thamer Mounir. 
Les quatorze ressortissants tunisiens, dont la plupart sont originaires de Sfax, ont été enlevés par des éléments armés à la périphérie de la ville de Zaouia, distante de quelque 48 km à l’ouest de Tripoli alors qu’ils étaient en route pour le travail. 
Les ravisseurs avaient réclamé la libération d'un Libyen condamné à une lourde peine de prison en Tunisie pour trafic de drogue, selon une vidéo publiée sur les réseaux sociaux et une source proche du dossier.

 

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 25-05-2019

PRÉSENTÉ JEUDI AU TRIBUNAL DE BLIDA
L’ex-chef de Sûreté de la wilaya d’Alger sous contrôle judiciaire

L’ex-chef de la Sûreté de wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, a bénéficié, jeudi, de la liberté provisoire après avoir été entendu par le juge d’instruction près le tribunal de Blida pour les griefs de mauvaises exploitations de fonction, lesquels lui

2

Pousse avec eux 11:00 | 23-05-2019

Cheddou ouled’koum, cheddou bnat’koum, mon ami !

Mon Dieu, les tronches de dangereux conspirateurs que celles de ces étudiants frappés, matraqués,

3

Soit dit en passant 11:00 | 23-05-2019

Comment penser le sauvetage ? (fin)

4

Pousse avec eux 11:00 | 22-05-2019

Yat’nahaw presque !

5

Pousse avec eux 11:00 | 25-05-2019

Les « pas intéressés » tapent l’incruste !