Rubrique
Monde

Pour le président Maduro Les richesses du Venezuela sont la cause de l'ingérence américaine

Publié par Agence
le 07.02.2019 , 11h00
113 lectures

Le chef de l'Etat vénézuélien, Nicolas Maduro, a déclaré que les richesses de son pays, son pétrole, son or, son gaz et ses diamants notamment, poussent des pays occidentaux au premier rang desquels les Etats-Unis, à se mêler des affaires intérieures du Venezuela. 
Dans un entretien accordé récemment à la chaîne de télévision d'information continue RT, Maduro a souligné que «le casus belli du président Donald Trump contre le Venezuela est le pétrole, l'or, le gaz, le fer, les diamants et d'autres richesses matérielles» que possède le pays. 
Selon Maduro qui fait face à une crise politique déclenchée le 23 janvier par l'opposant Juan Guaido qui s'est autoproclamé «président en exercice» du pays, ce sont les vastes ressources naturelles du Venezuela «qui en font une cible privilégiée d'un changement de régime» soutenu par Washington. 
Alors que Caracas a dénoncé la décision de plusieurs Etats membres de l'Union européenne dont la France, l'Angleterre et l'Espagne de reconnaître Guaido comme «président légitime» du Venezuela, le successeur de Hugo Chavez a expliqué qu'il profitait de tous les moyens de communication «pour demander au monde entier de dénoncer et de mettre fin à la folie de Donald Trump» qu'il juge à l'origine de cette activité diplomatique. 
Il a, en outre, estimé qu'«une vague de conscience» dans le monde pourrait conduire à «une répudiation» du président américain poursuivant : «Le Venezuela ne cèdera jamais». Nicolas Maduro a, par ailleurs, fait savoir que le peuple vénézuélien était prêt à «défendre sa terre sacrée» d'une invasion militaire américaine et a souligné que «l'agression militaire» des Etats-Unis «doit être rejetée pour que la paix l'emporte». 
Il a, enfin, confié qu'il ne trahirait pas son pays en cédant au désir de Washington «de changer de régime» à Caracas et qu'il ne laisserait pas l'histoire «se souvenir de lui en tant que traître».

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 16-05-2019

L’EX-WALI D’ALGER IMPLIQUÉ DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION ?
Zoukh, ce matin chez le juge

Les affaires découlant de l’opération anti-corruption déclenchée depuis la démission de Abdelaziz Bouteflika se poursuivent. Aujourd’hui, c’est au tour de l’ancien wali d’Alger, son fils ainsi que du fils de l’ex-Premier ministre de comparaître devant le juge d’instruction du

2

Périscoop 11:00 | 16-05-2019

Les concessionnaires historiques reviennent

L’effet libérateur du Hirak est aujourd’hui indéniable sur les différents secteurs d’activité. C’est au tour des concessionnaires automobiles historiques qui ont été soit dépossédés de leurs marques, soit complètement