Rubrique
Monde

Afghanistan Six civils tués dans l'explosion d'une bombe en bord de route

Publié par Agence
le 09.08.2018 , 11h00
18 lectures

Six civils ont été tués et sept autres blessés hier dans l'explosion d'une bombe placée en bord de route dans la province afghane de Balkh (nord), a indiqué un responsable local. 
«L'incident s'est produit dans le village de Quch Qazal, dans le district de Sholgara, vers 05h30 heure locale, lorsque le véhicule a touché un engin explosif improvisé placé sur une route poussiéreuse», a déclaré Munir Ahmad Farhad, porte-parole du gouvernement local, cité par l'agence Chine Nouvelle. 
«Au total, treize personnes ont été touchées par l'explosion et on compte parmi les victimes quatre enfants et deux femmes», a-t-il précisé. 
Les autorités locales accusent les rebelles talibans d'avoir placé des engins explosifs improvisés pour cibler les forces de sécurité dans le district. 
Lundi, au moins 50 civils et membres de forces de sécurité ont été tués dans l'est de l'Afghanistan lors d'un affrontement avec des talibans dans la province afghane de Logar (est). 
Les talibans, qui ont contrôlé le pays avant d'être évincés fin 2001, ont repris leurs attaques armées en tuant des troupes gouvernementales et des civils. Ils ont intensifié leurs attaques contre les forces de sécurité à travers le pays depuis le 25 avril. 
Les chiffres de l'ONU ont récemment fait état de 1 700 civils tués au courant du premier semestre de l'année en cours, selon des médias.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Périscoop 11:00 | 11-08-2018

Saisie à Houari-Boumediène

Les policiers de l’aéroport Houari-Boumediène ont saisi hier, vers 2h du matin, un pistolet à gaz à bord du vol 1007 en provenance de Paris. C’est un ressortissant algérien résident

2

Actualités 11:00 | 11-08-2018

DIPLOMATIE
L'incroyable soutien d'Alger à Riyad

Avec une rapidité incroyable, l'Algérie a été l'un des premiers et rares pays à prendre position dans la crise opposant le Canada et l'Arabie Saoudite. Alger s'est, ainsi, dressée aux côtés de Riyad accusée de graves atteintes aux droits de l'Homme. Tout a commencé vendredi dernier lorsque l'ambassade du Canada basée à Riyad appelle (sur son compte Tweeter) à la libération immédiate

3

Soit dit en passant 11:00 | 11-08-2018

L’islamisme qui ne rampe plus

4

Périscoop 11:00 | 13-08-2018

Voyageurs, à vos poches !

5

Soit dit en passant 11:00 | 12-08-2018

Bandelettes et déficit !