Voir Tous
Rubrique
Monde

Un tribunal allemand autorise une campagne d'affichage néonazie

Publié par R. I.
le 15.09.2021 , 11h00
170 lectures

«Pendez les Verts» : le tribunal administratif de Chemnitz a autorisé mardi une campagne d'affichage violemment anti-écologiste d'un groupe néonazi, à condition qu'elle soit menée à plus de 100 mètres des affiches des «Grünen».
La ville de Zwickau (Saxe, est du pays) avait interdit la campagne d'affichage du groupe néonazi «La IIIe voie», y voyant une incitation à la violence et au meurtre. «Pendez les Verts», clament en particulier ces affiches. Mais le groupuscule a saisi le tribunal administratif de Chemnitz qui lui a partiellement donné raison au nom de la liberté d'expression dans le cadre de la campagne électorale avant le scrutin législatif du 26 septembre. Le tribunal a toutefois assorti sa décision de l'obligation pour les néonazis de placarder leurs affiches à plus de 100 mètres de celles des écologistes, en troisième position dans les sondages derrière les sociaux-démocrates et chrétiens-démocrates.
Les deux parties ont encore la possibilité de faire appel de cette décision.
Les écologistes sont devenus une des cibles favorites de l'extrême droite allemande qu’ils accusent en particulier de vouloir multiplier les interdits au nom de la protection du climat. 
Une partie des nombreuses «fake news» qui ont visé durant la campagne la candidate écologiste Annelena Baerbock proviennent notamment de cette mouvance, très active dans l'est du pays.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 20-09-2021

Affaire Tahar Khawa
Noureddine Bedoui inculpé

Le traitement des affaires de corruption se poursuit à un rythme rapide. Les devants de la scène sont occupés par des procès très attendus et les instructions se mènent y compris de nuit ou durant le week-end au tribunal de Sidi-M’hamed. La justice algérienne est résolue à clôturer la quarantaine

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 20-09-2021

Mosquée Abdelaziz Bouteflika

L'associé espagnol de Sonatrach et de Ali Haddad exige des sommes astronomiques