Rubrique
Pousse avec eux

Ces deux problèmes jamais résolus de la tragédie algérienne !

Publié par Hakim Laâlam
le 11.09.2019 , 11h00
3414 lectures

Le rapport du panel a été remis…

… à Karim Younès ! 

Je fais un effort sur ma mémoire. Et je confirme ! Du plus loin que je me souvienne, la pelouse du stade du 5-Juillet a toujours posé problème. Encore l’autre soir, lors de la rencontre amicale Algérie-Bénin. Et d’encore plus loin, me revient cette autre plaie que je traîne – avec vous – depuis ma plus tendre enfance : le haut-fourneau d’El-Hadjar. Voilà donc la donne mystérieuse : une pelouse, un revêtement en gazon d’un stade de football qu’un pays, depuis la construction mouvementée de cette structure sportive, n’arrive pas à maîtriser. Un match, deux matchs, parfois plusieurs de suite et hop ! L’herbe lâche ! Un peu d’humidité, quelques gouttelettes d’eau et le drainage rend le souffle. Des mottes se forment, se détachent et les marmottes sortent enfin prendre l’air. Alors, je veux bien que les spécialistes tentent ensuite de m’expliquer qu’il faut ceci, qu’il faut cela pour que le problème soit enfin résolu. Ils disent tout ça depuis les années 60, et nous en sommes aujourd’hui à une équipe championne d’Afrique en titre jouant la peur au ventre et aux mollets de sortir de ce bourbier sur un brancard. Idem pour ce haut-fourneau d’El-Hadjar. Ah! Il fonctionne ! Oh ! Il est en panne ! Ah ! Il est réparé et fonctionne à nouveau ! Oh ! Zut ! Il est retombé en panne ! Là aussi, les spécialistes, peut-être les mêmes s’étant déjà exprimés sur le gazon du stade du 5-Juillet – allez savoir ! — vont avancer un tas de thèses pour nous éclairer au phosphore sur ce phénomène : manque de matière première. Equipements vétustes à changer. Management à revoir. Politique de privatisation-renationalisation hasardeuse. Je veux bien ! Et pour El-Hadjar ! Et pour la pelouse ! Mais tout de même ! Un demi-siècle, et même pas un gramme de «compétence moyenne» pouvant régler ces deux problèmes-là, ça m’en pose un de problème, à moi ! On ne va tout de même pas venir me dire aujourd’hui que c’est la main de l’étranger qui a balancé du gazon maudit du 5-Juillet dans le haut-fourneau d’El-Hadjar pour le faire tomber en panne, hein ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 22-01-2020

LES MAGISTRATS ONT ENTENDU TAYEB LOUH, AHMED OUYAHIA ET DJAMEL OULD ABBÈS À CE SUJET
Enquête sur les législatives de 2017

L’enquête judiciaire menée autour des graves irrégularités enregistrées durant les législatives de 2017 commence à lever progressivement le voile sur les pratiques mises alors en place pour privilégier l’accès à la députation aux hommes du «clan». Les fidèles à la fratrie des Bouteflika et ceux auxquels ils ont

2

Périscoop 11:00 | 21-01-2020

Une quarantaine de walis concernés

A en croire une source très bien informée, la présidence de la République annoncera, très prochainement, un très vaste mouvement dans le corps des walis. Un mouvement qui, nous confie-t-on, concernerait une