Rubrique
Pousse avec eux

Désolé, je ne sais pas lire dans le marc de café vert !

Publié par Hakim Laâlam
le 13.08.2019 , 11h00
2098 lectures
Ce que je retiens de la vidéo YouTube de Nezzar ? L’échec
patent de…
… L’arabisation !


Quelques jours de congé, je rentre et quoi ? Nous en sommes encore à décrypter le dernier discours de AGS, à essayer de lire entre les lignes de ses sourcils froncés. Oui, je sais que la terre et sa portion dézédienne ne tournent pas autour de mes dates de congé, mais quand même ! Décrypter les propos d’un généralissime, c’est assez particulier, non ? Hier, nous en étions réduits à décrypter les absences de Abdekka 1er. A tenter de déchiffrer ses béances à travers des cadres en bois vermoulu. Aujourd’hui, la grille de lecture n’a pas franchement changé, puisque nous avons rechaussé nos binocles pour essayer de décoder de dimanche en mardi les harangues du chef suprême des armées et son omniprésence. Absence. Présence. Etat végétatif contre activité en surrégime ! Pénurie contre trop-plein ! Circulez, y a rien à voir VS Rassemblement, tout le monde dans la cour au garde-à-vous, le chef va parler ! Drôle de position. Posture grotesque d’un peuple réduit à lire l’absence et à gribouiller autour du Tout-Puissant Présent. Entre les deux, le vendredi. Comme une bulle vagabonde dans la sphère du temps imposé. Et en l’air, dans les nuages de la Télé-Réalité, se développe une espèce nouvelle. Ceux qui savent lire dans le marc de café vert ! Si ! Si ! Je vous jure que ça existe ! Une flopée de consultants, de colonels à la retraite bavarde. Des régiments d’anciens des services tout heureux de l’ouvrir enfin en public. Tous peuvent tenir, sans suer, deux heures durant sous le feu brûlant des projecteurs juste pour vous expliquer que la toux de AGS veut dire qu’il tient toujours et encore à une présidentielle « fissa-qu’ ça-saute » ! Que ses hésitations entre deux mots signifient en fait sa détermination prétorienne ! Chapeau ! Ou plutôt képi ! Et béret à ceux qui me jurent que le Panel a renoncé à tous ses préalables. M’enfin… non ! Le temps de rentrer, de poser mon popotin au bureau et je l’ai tout de suite vu : faux ! Le Panel n’a pas lâché son plus gros préalable. Il appelle encore et encore, avec la même force tranquille, tranquille, tranquille et Theraleno-tranquille à des mesures d’apaisement sur le front des feux de forêt. Ah ! Les feux de forêt ! Et dire qu’en congé, j’ai failli manquer le congrès des experts forestiers ! Je ne me le serais jamais pardonné. Il faut toujours écouter les décryptages des experts forestiers. Quel que soit le jour de la semaine. Tout en fumant du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 16-11-2019

Comité de campagne d’Abdelmadjid Tebboune
Abdallah Baali démissionnaire ?

L’information s’est répandue telle une traînée de poudre dès jeudi : Abdallah Baali, le directeur de campagne d’Abdelmadjid Tebboune, aurait décidé de claquer la porte suite à des divergences avec le

2

Actualités 11:00 | 19-11-2019

IL ÉTAIT LE DIRECTEUR DE CAMPAGNE DU CANDIDAT TEBBOUNE
Les véritables raisons de la démission de Baali

La démission du directeur de campagne de Abdelmadjid Tebboune a surpris et donné lieu à de nombreuses supputations ces derniers jours. Dans les milieux bien informés, on affirme pourtant que les véritables raisons