Rubrique
Pousse avec eux

Où en serait le monde aujourd’hui sans sauts dans l’inconnu ?

Publié par Hakim Laâlam
le 14.03.2019 , 11h00
1604 lectures

C’est pas tout ! Mais quelqu’un a pensé à prévenir…

… Ali Ghediri que les élections étaient annulées ?

On nous prévient de partout des dangers du « saut dans l’inconnu ». De l’ensemble des bosquets et massifs de géraniums en plastique que compte la Principauté fusent des conseils avisés qui nous hurlent aux oreilles que le « saut dans l’inconnu » serait mortel pour le pays. Je ne dis pas que ces warnings partent d’une mauvaise intention. Non ! Mais je me dis aussi que l’humanité ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui si à chaque fois que l’option « saut dans l’inconnu » s’était présentée à elle, elle avait décliné, avait fait marche arrière et était restée là, à attendre sa fin. Les exemples sont nombreux ! Tenez ! Pasteur ! Louis Pasteur ! S’il avait craint le saut dans l’inconnu, s’il n’avait pas inoculé dans le bras du petit enfant alsacien Joseph Meister le microbe « amélioré » de la rage, le mioche serait mort et avec lui des millions de personnes sur terre. En 1885 donc, Pasteur a bravé la peur du fameux « saut dans l’inconnu ». Heureusement pour nos fesses ! Un autre exemple ? Curie ! Marie Sklodowska Curie. Au-delà de ses travaux sur la radioactivité, qui lui valurent un Nobel de physique, elle découvrit en 1898 le radium, et surtout le polonium ! Alors, je vous la pose la question, comment feraient aujourd’hui les services secrets russes, le FSB pour se débarrasser des emmerdeurs sans polonium, hein ? Il a bien fallu que Marie, la petite Marie - Petite Marie qui ne m’entend plus - se jette à l’eau et saute dans l’inconnu. Et des exemples comme ceux-là, j’en ai plein dans mon laboratoire. Pour dire, en gros, qu’il ne faut surtout pas avoir peur du « saut dans l’inconnu ». Parce qu’au pire, que risque-t-on au bout ? De se faire traiter au polonium ou de choper la rage ? Pensez-vous ! Le polonium, c’est trop cher pour nos réserves de change qui ont fondu. Et la rage, avec ou sans vaccin, lorsqu’on est né en Dézédie, on se la chope dès le berceau ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires

(*) Période 30 derniers jours

1

Actualités 11:00 | 25-05-2019

PRÉSENTÉ JEUDI AU TRIBUNAL DE BLIDA
L’ex-chef de Sûreté de la wilaya d’Alger sous contrôle judiciaire

L’ex-chef de la Sûreté de wilaya d’Alger, Noureddine Berrachedi, a bénéficié, jeudi, de la liberté provisoire après avoir été entendu par le juge d’instruction près le tribunal de Blida pour les griefs de mauvaises exploitations de fonction, lesquels lui

2

Pousse avec eux 11:00 | 23-05-2019

Cheddou ouled’koum, cheddou bnat’koum, mon ami !

Mon Dieu, les tronches de dangereux conspirateurs que celles de ces étudiants frappés, matraqués,

3

Soit dit en passant 11:00 | 23-05-2019

Comment penser le sauvetage ? (fin)

4

Pousse avec eux 11:00 | 22-05-2019

Yat’nahaw presque !

5

Pousse avec eux 11:00 | 25-05-2019

Les « pas intéressés » tapent l’incruste !