Voir Tous
Rubrique
Régions

Bordj-Badji-Mokhtar 5 000 milliards de centimes pour l’axe routier saharo-sahélien

Publié par B. Henine
le 14.10.2021 , 11h00
944 lectures

Le projet de reconstruction et de réhabilitation de la route nationale (RN6), reliant la ville de Reggane (Adrar), au chef-lieu de la nouvelle wilaya de Bordj-Badji-Mokhtar, sur un tronçon de 650 km, a été lancé, a-t-on appris de la Direction des travaux publics.
Ajoutant qu’un premier lot de 140 km planifiés est en voie de réalisation par des entreprises nécessitant, de ce fait, la mobilisation de grands moyens humains et matériels. Pour cette première tranche, il a été procédé à l’installation de 4 carrières de concassage, de 4 bases de vie, de stations d’enrobage (unités de production de goudron) et des forages pour l’eau.
Une enveloppe colossale a été dégagée par l’État pour la réalisation de ce grand projet routier stratégique, un trans-axe qui reliera l’Algérie au Mali et aux pays du Sahel, et qui éventuellement, désenclavera tout le territoire saharien. Elle serait de l’ordre de cinq mille md/cts (5 000 milliards/cts), indique-t-on encore.
On apprend également que l’ex-wali Saci Ahmed-Abdelhafid, durant son passage à la tête de la wilaya d’Adrar, a eu la fameuse idée d’instaurer des centres de vie et des points d’eau entre Reggane et BBM, à intervalle de 50 à 100 km ; une initiative de cet ex-commis de l’État, qui a été concrétisée puisque les premiers groupements d’habitations constituant des villages ont poussé comme des champignons au niveau des PK50, 100, 200 et 400.
Au niveau des même sillage, un quota de 300 logements a été déjà affecté dans les deux derniers points, à l’effet de sédentariser les nomades et créer de ce fait, des bases de vie, des sites de fixation et de repos pour les usagers-transitaires de la route et, partant, désenclaver tout le désert du Tanezrouft.
B. Henine

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

Actualités 11:00 | 19-10-2021

UN NOUVEAU DÉCRET POUR TRAQUER LES ORGANISATIONS TERRORISTES
L’étau se resserre autour du MAK et Rachad

Ayant déjà classé le MAK et Rachad comme organisations terroristes, l’Algérie fixe par décret les modalités d’inscription et de radiation de la liste nationale des personnes

2

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 18-10-2021

Le retour du harrag

Jamais, au grand jamais, il n'y a eu autant de départs de harragas ! La question intrigue...