Voir Tous
Rubrique
Régions

Tébessa Cour de justice, délits de la contrebande et moyens de lutte en débat

Publié par Maâllem Hafid
le 27.02.2021 , 11h00
113 lectures

S'exprimant en marge de la journée d'étude sur «les délits de la contrebande et les moyens de lutte», organisée jeudi, à l'initiative de la cour de justice de Tébessa, en coordination avec la direction régionale de la wilaya, le directeur régional des douanes a qualifié la contrebande d'infraction pénale délictuelle. 
Il précisera, par ailleurs, que «ce phénomène qui a pris de l'ampleur ces dernières années dans les régions frontalières dont la bande s'étend sur 300km avec quatre principaux postes douaniers, est un fléau multidimensionnel préjudiciable à l'économie nationale». Ajoutant «que la lutte contre la contrebande fait partie des missions conférées à notre institution, la douane n'étant pas seule à agir dans ce domaine ,il convient d'examiner les autres institutions administratives et sécuritaires compétentes.
 A l'ouverture des travaux tenus au siège de la cour de justice, le président de la cour, a, dans son allocution devant un parterre composé essentiellement de magistrats, d'avocats et d'officiers de douanes et autres services sécuritaires concernés, mis l'accent sur l'importance de ce regroupement pluridisciplinaire tout en donnant l'occasion à de nombreux participants de focaliser leur attention sur la contrebande frontalière, objet de la présente communication. 
Il a souligné, «pour les instances juridiques et toutes les autres institutions impliquées dans la lutte contre ce phénomène, qu’il est plus  judicieux «de coordonner les stratégies pour mieux circonscrire ce fléau qui porte atteinte à l'économie nationale, et que les moyens de lutte efficaces demeurent les moyens préventifs, impliquant les représentants actifs de la société civile». 
Au menu de cette journée d'étude, quatre dossiers ont été débattus par les membres de l'assistance, à savoir l'article 226 de l'ordre 05-06 du code des douanes régissant les produits sensibles à la fraude, précisément les produits de friperie, carburants, pneumatiques etc. Puis la mise en application de la «réconciliation «notifiée dans la loi de finances 2020 après un gel qui a duré 16 années, précisément depuis 2004 et le dossier de transport de marchandises soumis à l'autorisation dans les rayons douaniers, renforcement et ouverture de plusieurs bureaux de douanes notamment dans les circonscriptions au sud de la wilaya et enfin la confiscation des produits de la contrebande (contencieux ,entreposage et mise à prix).
Pour sa part, le procureur général près la cour de Tébessa a déclaré que «le but de cette journée est d'unir les efforts pour la protection de l'économie nationale et la préservation de la santé des citoyens et de leurs pouvoirs d'achat, garants de la stabilité et de la prospérité du pays». 
A la clôture des travaux de cette manifestation, 15 recommandations ont été retenues dans un rapport circonstancié qui sera transmis ultérieurement aux instances centrales des deux institutions. 

Un homme de trente ans tué à coups de couteau
Le quartier populeux la «Remonte» dans la ville de Tébessa a été, jeudi, le théâtre d'un crime barbare d’une rare cruauté. La victime, un jeune homme, la trentaine, a été tué à coups de couteau par son voisin.
La nouvelle s’est répandue telle une traînée de poudre, à travers toute la ville. Des renforts des services de sécurité, en compagnie des secours se sont rendus sur les lieux. Un périmètre de sécurité a été dressé devant une impressionnante foule de personnes venues des autres quartiers avoisinants. La victime souffrant de plaies a été immédiatement transférée aux urgences de l'hôpital central. Elle succombera à ses blessures avant son admission au bloc opératoire. Appelant à la loi du talion, les parents de la victime, munis de pierres et de gourdins, se sont attaqués aux proches de l'auteur du crime.
La présence des policiers sur place a permis de maîtriser la situation et mettre fin aux échauffourées. Le mis en cause a été appréhendé et placé en garde à vue pour les besoins de l'enquête avant sa comparution devant le juge. 
Maâlem Hafid

CHRONIQUE
DU JOUR

Les + populaires de la semaine
1

BILLET (PAS) DOUX 11:00 | 09-05-2021

Les charlatans, la fusée et le Saint Coran

Cela s'est encore confirmé autour de la chute de la fusée chinoise ! On continue d'invoquer des

2

Le Soir Santé 11:00 | 09-05-2021

DÉCOUVREZ…
Que se passe-t-il dans le corps lorsqu'on arrête les produits laitiers ?

Renoncer à consommer tout type de produit laitier n’est pas sans conséquences. L’organisme peut réagir différemment de personne à personne par rapport à la densité osseuse, à la perte de poids, aux